Lundi 2 juillet 2012 1 02 /07 /Juil /2012 10:05

La Mitteleuropa

 

La collection « Que sais-je ? » (2)

 

Bibliothèque « Que sais-je ? », N°2846, 1994/96, par Jacques Le Ridier.

 

C’étant simplement contentée de reconduire les états créés en 1919 en en déplaçant les frontières de quelques-uns vers l’Ouest, l’URSS ne mis ainsi pas un terme aussi bien aux causes qu’aux conséquences de la 1ère Guerre Mondiale qui furent déjà doublement les causes de la 2ème… et sont ainsi une 3ème séries de causes pour une 3ème.

Enfin espérons que non car les années 90, raisons d’être de l’ouvrage de Le Ridier, montre que la destruction de la Tchécoslovaquie et de la Yougoslavie, comme ce fut le cas respectivement en 1938/39 et 1941, démontre le bien-fondé de la question.

Et soyons sûr qu’une suite sera à écrire à cet essai, car la crise de l’Euro, qui ne touche actuellement que les pays méditerranéens de l’Europe, masque bel et bien les grandes manœuvres, comme les Balkans en 1912/13, qui se préparent en Mitteleuropa.

 

Après un trop bref rappel historique de ce que fut cette incroyablement complexe et passionnante Histoire par trop méconnue en France du Saint-Empire Romain Germanique, l’auteur cite Jean Bérenger pour qui la Mitteleuropa ne peut connaître QUE 4 organisations possibles :

1.      Les Habsbourg et l’Empire d’Autriche-Hongrie qui succéda dans sa fonction historique au Saint-Empire.

2.      La 2ème est ce qui l’a remplacée en 1919 et que l’URSS a maintenue en 1945 et ne survivra pas longtemps encore.

3.      La 3ème fut l’expansion allemande dans cette fourmilière de micro-états incapables d’y faire face et ce fut la 3ème Reich.

4.      La 4ème fut l’expansion russe et la pax sovietica qui suivit pour les mêmes raisons.

 

Et l’avenir ? Ce sera ou :

1.      le retour de la Russie.

2.      ou plus probablement un 4ème Reich.

 

Et c’est là que l’on se rend compte que les hommes de Versailles en 1919 ont fait une belle boulette. Les Habsbourgs (autrichiens et hongrois), finalement, si ils avaient donnés plus de droits aux Slaves, cela aurait pu continuer à fonctionner et cela apparaît ultérieurement comme étant la seule bonne solution.

Au lieu de cela se pose la question de savoir quelle forme va prendre le 4ème Reich :

1.      Celle du 1er (Saint-Empire Romain Germanique) d’une Allemagne intégrant l’Autriche, le Benelux (moins la Wallonie qui se rattache à la France) et l’Italie du Nord (l’Italie est au bord de la scission elle-aussi, ne nous le cachons pas).

2.      Celle du 2ème Reich wilhelminien d’une Allemagne ne revendiquant qu’un retour aux frontières de 1937, ce qui bien que la solution la moins pire par rapport aux autres, est totalement exclue par les autres puissances… ce qui pousse l’Allemagne vers…

3.      … celle du 3ème Reich et de l’intégration de l’Autriche, de la République Tchèque, de la Hongrie auxquels se rajouteront de toute façon Pologne, Slovénie, Italie du Nord et même Pays Baltes et Pays-Bas dans un vaste ensemble économique fort excluant la France et le reste de l’Europe pauvre.

 

Reste une 4ème solution : l’Europe de Charlemagne (Karl der Große en allemand), c'est-à-dire en fait le retour à… l’Europe des 6 qui peut ou prou en avait les frontières. Les pauvres (Espagne, Grèce, Portugal, Balkans) en sont exclus de même que la perfide Albion et a le mérite de mettre la France chez les riches où elle doit normalement être, et pas comme leader des pauvres qui sont des boulets pour nous et nous appauvrissent sans rien nous apporter en échange. L’immigration subie depuis des années est d’ailleurs la résultante de ce dernier choix et la désintégration de ce qui faisait la force de l’Europe des 6, 6 riches, qui en s’agrandissant, mais en se diluant avec des pauvres, est devenue ingérable.

 

Comme par le passé, la France doit faire un choix :

1.      l’Allemagne et la prospérité.

2.      Le monde anglo-saxon et l’Europe méditerranéenne des pauvres.

 

2 mondes qui vont se séparer et où il faudra bien choisir lequel rejoindre.

 

Car l’Europe actuelle (et l’€), n’a AUCUN avenir, comme celle de 1919 et pour les mêmes raisons. Et ce sont les pays pauvres de l’Europe qui nous le rappellerons bien vite en rejoignant le centre de gravité naturel et historique qui fut le leur dans le passé, ce qui se fera, les Lois de la géographie et de la géopolitique étant des invariantes, à notre détriment… à moins que l’on rappelle les Habsbourg… ou les Carolingiens.

 

L’auteur développe une thèse des plus intéressantes concernant le rôle des Juifs, de langue et de culture allemande. Ils ont joués un rôle de liens avec les autres ethnies de l’Empire et à l’est conférant à la Kultur allemande son rôle de guide civilisateur. Leur disparition fit que ceux-là mêmes qui les avaient mis en ghetto s’y retrouvèrent à leur tour en devenant la minorité dangereuse et gênante.

En outre les Juifs de l’Est étaient dans l’ensemble pro-allemands vu les pogroms des russes.

On est bien placé pour reconnaître l’importance du rôle des Juifs chez les Habsbourg, Wilhelm Reich étant originaire de Galicie.

 

Y’a-t-il une chance de voir renaître une Mitteleuropa qui ferait pièce ou pendant à un inévitable 4ème Reich ?

L’Autriche devrait pour cela s’unir avec la Hongrie et la Tchéquie. On ne voit rien de cela. L’Autriche est depuis 1919 et surtout depuis 1955 contrainte à jouer le rôle d’une 2ème Suisse. Si elle n’est nullement tentée par un 2ème Anschluss, elle ne l’est pas non plus pour une nouvelle destinée impériale.

Du reste, les Etats polonais, tchèques et hongrois se détestent trop pour rejoindre un nouvel Empire. Par contre l’attirance de l’Allemagne est très forte. Un retour de la Russie est même patent, notamment vers Belgrade, via probablement la Slovaquie.

Le Pape (Jean-Paul II) a même tenté sa chance en tentant de créer un axe Italie-Autriche-Bavière-Tchéquie-Pologne-Lithuanie. Ce cordon catholique entre monde protestant et orthodoxe.

La Mitteleuropa, qu’elle soit Habsbourg ou Confédération Germanique, avec ou sans l’Allemagne, parait n’être plus qu’un mythe pour mouvements d’extrême-droite. Détruite par les Alliés (France, Grande-Bretagne, USA, URSS) 2 fois (1919 et 1945), comme par le 3ème Reich pour ce qui en était l’aspect multinational de peuples conscient d’une communauté de destin ; elle fut pourtant essentielle à notre Histoire :

 

1.      Rempart face à la barbarie venue de l’Est (mongols) et du Nord (vikings) ; elle intégra les 2ème et une partie des 1ers (Magyars, Bulgares, Lombards)

2.      Rempart contre l’Islam et les Turcs.

3.      Obstacle à l’hégémonisme français puis prussien.

4.      Elément civilisateur des populations slaves, notamment grâce aux Juifs de Kultur allemande.

5.      Lien commercial Nord-Sud entre la Hanse et Venise, Gênes, Pise, Trieste, Byzance.

6.      Lien commercial Est-Ouest entre ses colonies judéo-allemandes des Etats Baltes, de Biélorussie, de la Volga et les foires commerciales des Flandres et de Bourgogne.

7.      A cheval sur le Rhin et le Danube, artères européennes vitales.

 

Elle fut la seule VRAIE Europe.

 

Il n’y a qu’une seule chose dont on est sûr ; c’est que l’inévitable 4ème Reich à venir avant peu n’aura rien à voir avec les 3 précédents, comme du reste aucun des 3 précédents ne pouvaient être comparable aux 2 autres.

 

Grossgliederung Europas

 

Une carte géopolitique allemande récente de l’Europe où y figurent les grands ensembles dont la Mitteleuropa. Une préfiguration du redécoupage de l’Europe par le IVème Reich que nos voisins sont en train de concocter.

Notons que de l’actuelle Communauté européenne, la Roumanie n’y figure que pour la Transylvanie, la Bulgarie n’en fait pas partie ; par contre, la Croatie en est, de même que la Ruthénie (Ukraine subcarpathique), la Voïvodine (Serbie du nord à forte minorité hongroise), les 3 pays baltes + le district de Vilna en entier (une partie lui ayant été retiré par Staline et intégré à la Biélorussie) et l’enclave de Kaliningrad (ex-Königsberg). A l’Ouest, Luxembourg, Alsace-Lorraine (et oui !), Suisse entière (y compris les parties franco et italophones), Trentin, Haut-Adige, Vénétie Julienne & Trieste (l’ « Alsace-Lorraine » des italiens) y sont intégrés. Au nord, le Slesvig du nord reste danois.

 

On notera aussi qu’en France, la Narbonnaise du temps de la Rome antique et la Basse-Bourgogne de l’époque carolingienne (Provence + Dauphiné) jusqu’à Lyon inclus (mais pas l’Auvergne) sont intégrées à l’Europe du Sud… de même que la Lombardie en Italie, ce qui ne fera probablement pas plaisir à sa très gibeline Ligue du Nord, la bien nommée.

 

Par momo - Publié dans : Rubrique - Communauté : BLOGS NATIONALISTES FRANCAIS
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Créer un Blog

Syndication

  • Flux RSS des articles

Images Aléatoires

  • tumblr lb5njeUdzK1qesx40o1 500
  • untitled4
  • Management
  • sans titre1
  • liberte-delacoix
  • European-Space-Agency-(ESA)-versus-NASA-USA-Humor

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés