Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog poilagratter

Censure

18 Juillet 2010 , Rédigé par momo Publié dans #Poil à gratter

Censure

 

L’heure est grave ! Ce n’est pas un hasard si nous sommes frappés par la censure en pleine affaire Eric Woerth / Bettencourt.

Le pouvoir sarkosyste n’apprécie la liberté de la presse que lorsque cette dernière lui lèche le cul. Et c’est particulièrement à certaines officines Internet à qui Sarko s’en prends, c'est-à-dire à la presse libre. Et nous découvrons que nous faisons partis de ceux qui sont dans le collimateur.

Il faut préciser que ce n’est pas la 1ère fois que nous sommes censurés. On l’avait été il y a 2 ans lors du 4ème ESE… par nos anciens partenaires… pour le même motif. On reconnaît là l’accointance qu’il y a entre gaullistes et communistes.

On notera aussi que vous ne vous pas encore bousculé pour trouver les 4 articles censurés. Si l’un n’était pas facile (il date du 4ème ESE), l’un est numéroté dans la série « actualités » et est donc facile à trouver, les 2 autres sont répertoriés dans « les pages ». C’est un article vélo-nu, l’un de ceux les plus lus comme on l’a vu la semaine dernière et qui laisse sérieusement à penser que nous avons été victime de dénonciation. L’autre, du 4ème ESE, faisait partie d’une série déjà censurée par nos anciens partenaires et qui y avait échappé et renforce l’idée d’une dénonciation et même nous dit presque qui…

Non seulement, on ne trouve pas de résistantes pour nous rejoindre, mais notre chemin rencontre de plus en plus de collabos.

Vichy de plus en plus battu !

Et VOUS ? Qu’est-ce que vous faites ? RIEN, tas de lâches !

Inutile de vous proposer de vous les envoyer par e-mail (http://poilagratter.over-blog.net/pages/Pour_nous_joindre__email-999944.html), on devine que l’on ne recevra AUCUNE demande, tas de cons.*

 

Le dernier article est lui aussi répertorié dans « les pages » et porte sur les sectes. On ignorait que l’AFP défendait les sectes. Il ne serait pas impossible que les délateurs s’y soient mis à plusieurs… et ensembles. On sait qu’ils se connaissent puisque c’est… moi-même qui les avais mis en relation à l’époque du MP1PM. Quel con ! (vous voyez, moi-aussi je me traite de con)

 

Enfin, cette censure frappe… 2 jours après que j’eusse viré les derniers commentaires négatifs de sabotages des sectes et des communistes.

 

Surprenant, non ? Ça fait beaucoup de coïncidences, quand même !

 

Officiellement dans le cas présent, l’AFP nous fait savoir, via le webmaster, qu’ils n’apprécient pas… qu’on les citent.

 

Il faut savoir, on l’a déjà dit quelque part sur ce Blog, qu’en pays capitaliste, un journal ou une agence de presse n’a pas pour but d’informer. L’information n’est que le produit. Le but, comme pour toute entreprise capitaliste, est de faire du fric.

La presse du Système et les gratuits les citent eux, mais ils payent pour cela. Voilà !

 

On prend donc la résolution de ne plus jamais citer l’AFP. On ne citera plus que l’agence Chine Nouvelle ou les agences Tass & Novosti (ou ce qui les remplace). Il est intéressant de savoir que la liberté de la presse dans ces pays est surprenament plus grande car ce n’est pas ces agences qui vont nous menacer de procès si on les citent. En effet, nous avons là de VRAIS journalistes dont l’information est le but et non le moyen, même si le but est aussi la propagande. L’argent est secondaire et sachant que c’est de la propagande, il n’est guère difficile de lire entre les lignes pour connaître la vérité. Ici, c’est plus fourbe et plus hypocrite et, on vient de le voir, totalement pourri.

 

A quand devra-t-on aller à Shanghai pour ouvrir un Blog politique vraiment libre ?

A quand, surtout, allez-vous sortir de votre connerie* pour que cela cesse ?

 

* Le discours « tas de cons ! » ne s’adresse évidemment qu’aux anciens qui viennent ici et ne font rien, n’ont jamais rien fait pour cette Cause. Il ne concernera évidemment les nouveaux que s’ils sont aussi cons(nnes) que les anciens.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article