Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog poilagratter

Viol des foules (22) : la Peur… qui provoque l’autocensure

16 Janvier 2012 , Rédigé par momo Publié dans #SEXPOL

Viol des foules (22) : la Peur… qui provoque l’autocensure.

 

Naom Chomsky (http://fr.wikipedia.org/wiki/Noam_Chomsky), communiste américain bien connu (), écrivait récemment que la France est l’un des pays où la Presse est la moins libre du Monde.

On ne partage pas ses choix politiques, mais par contre cette analyse est des plus exact.

Il ne s’agit pas de censure à proprement parler, mais d’une autocensure qui ne peut s’expliquer que par la Peur. La Peur évidemment de Loi liberticide communiste (et c’est là où l’opinion de Chomsky nous fait un peu rire car vu de loin, des USA en l’occurrence,  s’il a vu les conséquences (la censure), il n’en a manifestement pas vu les causes puisqu’il s’agit en fait d’une autocensure imposée par ses potes) auxquelles tous les partis ou presque se soumettent et pas seulement le PS et EELV mais aussi l’UMP, le MODEM et jusqu’à Dupont-Aignan.

 

Prenons un exemple récent qui vaut plus que largement de cas d’école :

 

viol1

 

Article vu dans Direct Matin du vendredi 13/1/2012. Que constate-t-on ? Qu’on est comme en Russie aujourd’hui, où il faut lire entre les lignes pour comprendre de quoi il s’agit. Par exemple, on remarque l’étonnante absence de signalement pour un sérial-violeur, ce qui est très surprenant… sauf s’il s’agit d’une personne figurant parmi les protégés de nos amis les bolchos.

 

Le même jour : article dans Metro :

 

 

viol2 

1.      Le moins que l’on puisse dire est que ce que nous avancions après avoir lu Direct Matin est tombé en plein dans le mille. On a donc bien fait d’aller chercher d’autres journaux pour essayer d’en savoir plus.

2.      La preuve est aussi faite qu’il n’y a pas de censure à proprement parler, sans quoi on aurait le même article dans Metro, mais une autocensure auxquelles certains se livrent (ou se soumettent) comme ce torchon de Direct Matin et d’autres non, comme Metro.

 

Et ce n’est pas tout car en ce vendredi 13, AUCUN journal télé n’a encore parlé de cette affaire. Bien trop occupé à parler de la super cagnotte loto du soir !

 

Ce n’est donc que le lendemain que la télé va en parler. Bien obligé au vu de l’article de Metro, sinon on attendrait probablement encore.

 

Brève aparté pour faire remarquer que normalement, on a l’info d’abord dans la presse parlée (radio, télé) et ensuite dans la presse écrite avec plus de détails. Ce serait dans la logique des choses vu qu’il faut plus de temps pour écrire un article, l’imprimer puis le distribuer en kiosque. Hors, vous avez souvent du remarquer, et là c’est encore le cas, que c’est souvent l’inverse. Pujadas se contentant le soir de lire Le Parisien… qu’on a lu le matin. Si c’est ça son boulot, qu’il aille vendre des carottes ; on attend autre chose de lui (et de ses similaires) que de lire le journal. Parfois, c’est même avec plusieurs jours de retard que la télé évoque un sujet paru dans la presse écrite quand ce n’est pas plusieurs mois (comme la question « Poil »… et en nous faisant passer pour des cons).

 

Revenons à notre affaire et à la manière dont la télé en a parlé ces derniers jours :

 

1.      On l’a vu, ils en parlent que quand ils ne peuvent pas faire autrement parce qu’un média non au parfum des consignes de la Place Beauvau et de celles du Colonel Fabien, en a parlé.

 

2.      Ils vont surtout employer une autre technique de désinformation et de viol des foules en 2 temps :

 

a.       En parler le moins possible et de matière sélective : un peu plus au 13 heures avec des images et presque pas au 20 heures où il y a beaucoup plus de monde à l’écoute. Comme ça, ils pourront toujours dire qu’ils en ont bien parler et complètement.

b.      Mais surtout relativiser : cette affaire n’aura que quelques minutes à peins de temps d’antenne en fin d’émission. Par contre, l’affaire de Besançon où un blanc est impliqué reçoit un grossissement considérable inexplicable si l’on ne sait pas qu’il s’agit de masquer, d’occulter l’autre affaire. Cette affaire là a droit au gros titres, à la 1ère page, à ¼ d’heure avec moult reportages (Gendarmerie, interview du Procureur, famille, voisin, copains de la victime, etc…)

c.       La presse écrite de ce lundi rectifie le tir (Seul Metro publie les photos vue dans les journaux télé du seul 13 h)

 

viol3 

par un black-out total. Ont-ils reçu un coup de fil de Besancenot, Méluche, du CRAN, de SOS-Racisme, de la LDH, de la Halde, de BHL, de Guéant ou de Sarközy lui-même, etc… ? Non, autocensure.

 

C’est plutôt Metro qui risque de recevoir le(s) dit coup(s) de fil.

 

A suivre dans les éditions des prochains jours…

 

 

Un cas d’école pour étudiants en psychosociologie appliquée en politique (qu’on ne risque en tout cas pas de voir présenté à l’Université de Rouen*) et une preuve supplémentaire, actuelle, évidente, flagrante, de ce que l’on avance depuis le début de ce Blog sur le viol des foules et la manipulation des masses et qui démontre que l’on n’est pas loin de ce que l’on voit en Russie et que la Hongrie est (encore) bien plus libre qu’elle ne le croit, bien plus libre aussi que ne le croit les français.

A un point tel que si un français vous dit que nous sommes dans un pays libre, c’est que vous avez affaire à :

1.      Un con, un aveugle, un naïf, un prolo qui vote ou va voter UMPS.

2.      Un membre des forces d’Occupation, de surveillance des mœurs, de la Police de la Pensée.

3.      Un Collabo.

 

 

*une fois de plus, si vous ne prenez pas votre carte, vous passerez encore à côté.

 

 

 

Post-Scriptum : comment donc s’étonner que des tweet de gamines s’autocensurent sur le discours « Poil » vu que les « grands » n’ont rien dans le froc. Cependant, je ne suis pas vraiment d’accord avec les excuses qu’on cherche à leur trouver. Il convient de rappeler que lorsque j’étais jeune et dans les communautés hippies, les « grands » baissaient aussi leur pantalon et les « jeunes » de l’époque, non. Sinon, y’aurait pas eu mai 68 sans cela !

Ce sont les « grands » qui ont des excuses (marié, famille, gosses à nourrir, peur de perdre son emploi, etc…), les jeunes n’en ont pas, vous n’avez rien à perdre. Vous êtes des loppes, des lâches, des larves, des collabos et rien d’autres ! Un point, c’est tout !

 

Même pas un happening (http://poilagratter.over-blog.net/article-happening-47191080.html), c’est dire. Alors, vos blablatages sur vos tweet et autre fesse-bouc… Des actes, ramassis de boutonneuses, des actes et des photos de vos poils par conséquent !

C’est compliqué ça ? On ne vous demande pas d’incendier des cars de CRS, on vous demande des photos de vos poils. Autrement dit que vous n’êtes plus des gamines, mais que vous êtes pubères. Alors faites ça où allez vous épiler au lieu de faire du blabla qui ne tient pas la route ; des mots et même pas le plus petit commencement d’actes.

La preuve sur ce tweet de boutonneuses pré-pubères : http://francevelue.forumgratuit.fr/

Ce n’est certainement pas ça qui aurait fait mai 68. Mal barrée la jeunesse !

 

Mais c’est ce que les bolchos veulent par contre : des petites filles bien soumises aux diktats du Parti. Rappelons que mai 68, s’est fait d’abord contre le PCF.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article