Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog poilagratter

Déontologie journalistique

18 Novembre 2010 , Rédigé par momo Publié dans #Sociétal

Déontologie journalistique.

 

Viol des foules (15)

 

+

 

La vérité sur la question « poil » (13 bis)

 

 

La règle N°1 de la Police c’est : ne pas balancer ses indics. Sans quoi, plus de police possible. Evident, non ?

La règle N°1 du journaliste c’est : ne pas balancer ses sources. Sans quoi, plus de presse possible. Et surtout plus de presse LIBRE possible ! C’est surtout de ça dont on va parler.

 

A 1ère vue, si l’on se met à la place des journalistes, on est tenté de penser comme eux, de prendre parti et de balancer les pédés.

 

Mais si l’on réfléchi un peu, notamment lorsque l’on pense à ce qu’il se passait au même moment à Tremblay en France où des journalistes se retrouve accusés mensongèrement d’avoir balancé des dealers, il est évident que la seule vue d’une caméra risquera fort de provoquer la mort du journaliste (un photographe qui prenait des photos de… lampadaires dans une cité à été tué il y a 3 ou 4 ans… parce qu’il a été pris pour un journaliste) en Afghanistan comme dans nos cités.

Sans ce reportage à Tremblay, Hortefeux n’aurait rien fait. Sans le contre-pouvoir de la presse, Sarko ne fait rien. Sarko ne bouge que parce qu’il y a encore quelques journalistes qui font leur travail. Mais pour combien de temps encore, si l’on laisse de telles dérives s’installer qui feront que ces journalistes qui font encore leur travail ne pourront plus le faire ?

 

Les médecins ont leur serment d’Hippocrate rédigés par eux-mêmes (ce qui en fait un Ordre). Idem pour les avocats. Les journalistes n’ont pour code de déontologie que de vagues principes non écrits.

Soit ils rédigent eux-mêmes leur Code comme les médecins et les avocats et constitueront un VRAI pouvoir ou contre-pouvoir suivant le cas. Soit, c’est la Loi qui devra le faire et ils ne seront pas un Ordre, mais un simple métier comme n’importe quel autre métier.

Hors, être journaliste n’est pas et ne doit pas être un métier comme n’importe quel autre.

Un Code de déontologie doit être établi et doit être respecté.

Sinon il ne faudra pas venir nous faire pleurer avec des affiches et des campagnes sur les journalistes qui sont tuées ou sont emprisonnés. C’est l’obligatoire contrepartie si l’on veut que la carte de presse induise une immunité respectée, un bouclier comme la Croix-Rouge.

 

Doit-on pleurer sur le sort de ceux qui sont otages en Afghanistan.

En effet, dans leur reportage s’il l’avait fait, aurait-il donné le point de vue des talibans ou le leur à eux, journalistes d’Occident ?

Rarement vu de mémoire, de tels reportages à la télé et même dans la presse écrite (en tout cas pas le Parisien lèche-cul).

 

On n’aime pas les talibans, les habitués de ce Blog le savent. Il y a même eu des commentaires pour nous reprocher une sympathie à l’égard de l’extrême-droite (qui s’est pourtant livrée aux pires attaques que nous avons subies… et sans avoir reçu le moindre soutien des lâches que vous êtes*, je vous le rappelle). Mais le Code de déontologie stipule que l’article doit donner le point de vue des talibans, que les journalistes sont là-bas pour cela. Etre NEUTRE n’empêche pas, ensuite, de donner, pour être aussi OBJECTIF, le point de vue d’une opposition locale… s’ils en trouvent une…ce qui sera difficile avec la réputation de balance qu’ils viennent de se coller au cul, tas de cons* ; ou le point de vue occidental.

Malheureusement, le journalisme que l’on observe, c’est des gens qui vont là-bas… pour écrire des choses qu’ils croient (ou que leur patron croit) que le public français veut entendre (les même choses que l’on nous cache lorsqu’elles ont lieu en France dans nos cités) car il faut rappeler qu’un journal est d’abord une entreprise dont le but est de faire des profits. Le Code, ils s’assoient dessus lorsqu’il est en contradiction avec l’objectif profit qui est et reste l’objectif 1er.

C’est pourquoi, il n’est pas étonnant (encore un paradoxe) de voir des chaînes publiques, pourtant en théorie aux ordres du Pouvoir, dire des choses que l’on n’entend pas dans les médias dit « libres ».

C’est une chose qu’il faut garder à l’esprit.

 

Pour conclure (vous pouvez poursuivre cette réflexion dans les commentaires), il est important de rappeler que nous sommes nous aussi victime de ce journalisme malpropre. Ceux qui invitent nos anciens partenaires** (il est vrai qu’ils le cherchent bien puisqu’ils… s’en vantent sur leur site) à des « dîner de cons » sont les mêmes qui ont balancé les pédés ***.

Comme on ne peut tuer ces journalistes malpropres, si les talibans le font… 

 

 

*Le discours « tas de cons ! » ne s’adresse évidemment qu’aux anciens (depuis 2007 pour PàG) qui viennent ici et ne font rien, n’ont jamais rien fait pour cette Cause. Il ne concernera évidemment les nouveaux que s’ils sont aussi cons(nnes) que ces anciens. Le discours « tas de cons » est apparu à la fin de l’été 2008 en constatant que la masse était devenue complètement bovine. Ce qui était le rêve du Système dans les années 70 vient, hélas, de devenir une réalité quasi presque complète. Au printemps 2009, la campagne « Oise » l’a encore reconfirmé et on dépasse maintenant, avec l’échec de la pétition (été 2010) (http://7814.lapetition.be/), l'invraisemblable. Le discours «  tas de cons ! » devrait même laisser sa place à un discours « tas de fumiers » !

Le discours «  tas de cons ! » s’adresse aussi à TOUS ceux qui votent et/ou s’apprêtent à voter pour les partis suivants et leurs candidats : PCF, NPA, LO, PS, Verts et affiliés, partis de traîtres à la classe ouvrière française et même étrangère puisqu’ils ne défendent plus que les étrangers qui ne travaillent pas (roms) ; bref ceux que l’on appelle la Gôche et dont NOUS, LA VRAIE GAUCHE, la Gauche Nationale Laïque et Républicaine, ne se reconnaît plus.

 

 

**Nos anciens partenaires (2004-2006) n’aimant pas que l’on dise la vérité sur eux… surtout quand c’est vrai, nous ont obligé à censurer les textes le disant et par extension tous textes les nommant. Pour tout savoir sur ces staliniens maquilleurs de la vérité historique et plagiaires (mauvais) du discours « Poil » (http://poilagratter.over-blog.net/article-la-verite-sur-la-question-poil-11-55738928.html) qu’ils ont par ailleurs dénaturé (http://poilagratter.over-blog.net/article-la-verite-sur-la-question-poil-12-56103696.html), nous écrire : http://poilagratter.over-blog.net/pages/Pour_nous_joindre__email-999944.html

 

 

*** Pour une fois l’Eglise à raison. Par contre, le parlé populaire pour qui un pédé est un pédéraste autant qu’un homosexuel masculin (gay) est en partie faux. En effet, si tous les gays ne sont pas des pédérastes, il est un fait que la plupart pour ne pas dire la totalité des pédérastes sont homosexuels ou bisexuels.

C’est la raison pour laquelle, en vertu du principe de précaution, nous nous opposons à l’adoption d’un enfant par des gays. Des lesbiennes, oui ; des gays non. Et que la HALDE qui fout la merde avec son principe de non discrimination entre les sexes en vertu duquel ce qu’on accorde aux femmes doit l’être aussi aux hommes (et réciproquement) aille se faire voir. Ce n’est pas valable pour tout, et certainement pas dans ce cas. Toute règle souffre ses exceptions !

 

La sortie récente par un journaliste d’un sous-livre anti-épilation qui nous ignore, nous snobe et cite nos anciens partenaires**… tout en nous plagiant, en est encore une confirmation de ce journalisme malsain.

Pourquoi ce livre maintenant que le combat est perdu ? Pourquoi ne l’a-t-il pas sorti en 2007 au moment où on avait besoin de lui pour soutenir Laetitia Casta sans son come back ?

Le Blog de ce journaliste écrivaillon est plein de photos… mais pas une seule des copines poilues qu’il se vante d’avoir n’y est visible.

 

Pour répondre à un commentateur ami dont je m’excuse de lui avoir censuré son commentaire (il cite un Blog anarcho-bourgeois**** qui fait de la publicité à ce journaleux et reproduit l’éternel texte stalinien de nos anciens partenaires** qui fait de Saroyan l’inventeur du discours poil et nous ignore alors que c’est lorsque j’étais Vice-Président de leur mouvement que j’y introduisis le discours « poil ». Lire : http://poilagratter.over-blog.net/article-la-verite-sur-la-question-poil-11-55738928.html sur des gens qui sont pire que Staline puisque ce n’est pas Trotsky qu’ils ont fait disparaître mais… Lénine et Marx. D’où le discours sur Saroyan, puisqu’ils ne reste plus que Gracchus Babeuf comme inventeur du discours pour continuer le comparatif), il n’y a pas le moindre « frémissement » actuellement. RIEN ! Uniquement des marchands du temple qui gratte pour s’en mettre dans les fouilles.

S’ils étaient sincères, il y a longtemps qu’ils auraient adhéré pour militer, mais là, ça coûte du fric, de l’essence pour aller chercher la poilue là où elle se trouve encore… et contrairement à nous (http://poilagratter.over-blog.net/article-6968978.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-6642492.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-6194483.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-5842884.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-31375580.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-34766212.html),

ils auraient VRAIMENT des copines pour mettre leurs photos sur leurs Blogs.

 

Et il y en a encore, tas de cons* ; outre la Roumanie, j’ai rencontré plusieurs filles non-épilées dans le bassin minier du Nord de la France cet été et l’été dernier dont quelques unes ont accepté de poser.

Mais comme les ESE sont annulés depuis presque 3 ans maintenant parce que VOUS NE FAITES PAS VOTRE TRAVAIL, elles ne seront publiées que lorsque les ESE pourront reprendre.

 

Et une fois de plus, tas de fainéants, de radins et de branleurs* ; ça dépend de vous !

 

Faites votre travail :

http://poilagratter.over-blog.net/article-fin-definitive-des-ese-ete-sans-epilation-44535176.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-6eme-ese-ete-sans-epilation-pre-campagne-48118776.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-6eme-campagne-dpf-defense-de-la-pilosite-feminine-pre-campagne-1-48490393.html

 

Ces textes datent de plus d’un an… et restent en force TANT QUE VOUS NE FEREZ PAS VOTRE TRAVAIL.

 

Moi, je m’en fous, je SAIS comment trouver des filles poilues. VOUS, continuez à vous taper la colonne sur ATK.

Quand vous voudrez du VRAI, du REEL, vous me ferez signe !

 

**** Sur le  site anarcho-bourgeois qui fait la promotion de ce sous-bouquin, on trouve une vente de tee-shirt censé participé à la campagne anti-épilation.

 

2008-05-05 poils01

 sous-vetements-poils-1-1

sous-vetements-poils-2

Invraisemblable connerie alors que l’on n’y trouve AUCUNE PHOTO DE FILLES POILUES. Quand on pense qu’il est mille fois plus facile (et moins cher) de tout simplement se laisser pousser les poils et que c’est surtout mille fois plus convainquant que le discours « faites ce que je dis, pas ce que je fais », on mesure à quel point ces gens ne sont que des guignols.

Désolé, cher commentateur, il n’y AUCUN frémissement.

La preuve, en 6 mois, une seule signature de plus sur http://7814.lapetition.be/

Et ce n’est pas ce sous-bouquin qui y changera quelque chose. Bien au contraire !

 

En plus, il crache dans la soupe en rejetant notre discours politique. Dans son sous-livre, il écrit page 91 : « Je ne suis que modérément écologiste, sélectivement féministe et en aucun cas anti-capitaliste. Si le poil est politique… »

Mais dans le Blog anarcho-bourgeois : « En découvrant que l'épilation était utilisée comme une arme par diverses forces oppressantes et aliénantes pour l'humain (pornographie, presse féminine, industrie cosmétique, hygiénisme…), mon point de vue est devenu politique et engagé. »

Jusque dans les mots mêmes (alors que la langue française est plus que riche en synonymes), c’est du plagiat !

 

 

   

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article