Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog poilagratter

Témoignages 8ème ESE / DPF (2)

10 Juillet 2012 , Rédigé par momo Publié dans #H2S

Témoignages 8ème ESE / DPF (2)

 

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Canna sur l'article La vérité sur la question « poil » (1), sur votre blog le blog poilagratter

Extrait du commentaire:

                                            Bonsoir (avec beaucoup de retard...),

Je ne peux répondre à la place des autres femmes et mon cas est plutôt particulier.
Néanmoins, je peux vous dire que j'ai partagé des étreintes intimes avec un homme magnifique avant que je n'arrête de m'épiler et j'en partage aujourd'hui avec un autre homme magnifique en conservant toute ma pilosité.

Lorsque je m'épilais, j'éradiquais mes poils des aisselles et des mollets (comme je l'aurais fait si je devais aller à la piscine ou autre et sans lui demander son avis). Cependant, ma réflexion évoluait déjà (d'après ce que je lis sur votre blog, vous en êtes en partie responsable alors merci à vous) et je le faisais de moins en moins par choix et parce que ma peau ne le supportait plus.
Cette image de JUW (la 3ème partie) : "Allez, hop, je prends soin de moi" cf.  http://3.bp.blogspot.com/-MJa_8moJSOw/S4j3myCqiUI/AAAAAAAAB_w/4Zot2cTFFnY/s1600/89-epilation.png (vectornudists - saison 1 : http://vector-nudists.blogspot.fr/p/saison-1.html) résume bien ma façon de voir les choses.

J'aurais tendance à dire que les poils du pubis ne seront vus que par le partenaire d'étreintes : une personne qui nous apprécie telle que l'on est, dans notre intégralité (je ne m'intéresse pas aux hommes qui voudraient me changer, me modeler, etc. selon leurs envies) et que de ce fait, il n'est pas nécessaire de les éradiquer complètement.
Je précise que j'ai 33 ans, que je n'ai jamais pensé à épiler tous les poils de mon pubis et qu'il y a encore des femmes qui ne le font pas non plus. (je ne suis pas dans la même situation que les jeunes filles et les jeunes femmes d'aujourd'hui)
Ceci étant dit, les poils des aisselles et ceux des mollets (au minimum) doivent être absents, c'est la norme mais il semble qu'aujourd'hui pour les jeunes filles, la norme concerne également le pubis.
J'ajouterais qu'il y a un gradient en termes de douleurs : l'épilation des mollets est moins douloureuse que celle des aisselles qui est moins douloureuse que celle du pubis. Il s'agit donc de voir jusqu'à quel degré de souffance les femmes sont prêtes à se soumettrent pour la norme et la satisfaction des autres...

 

Si j’ai bien compris, vous avez cessé d’épiler que ce qui n’est pas visible dans la vie courante, c'est-à-dire que vous continuez à vous épiler tous le reste, c'est-à-dire aisselles, jambes, maillot et probablement aussi duvet du visage (moustache, haut des joues) et d’autres encore.

Vous le reconnaissez vous-mêmes, il y a l’existence d’une norme (elle n’existe que depuis le milieu des 90’s) étendue depuis peu pour les ados même à la pilosité non visible habituellement.

Vous ne nous dites pas si cette soumission à la norme est voulue ou subie par vous. Si elle est voulue, on ne peut rien faire pour vous ; par contre, si elle est subie, il faut rejoindre la Résistance. Vous faites manifestement partie des gens qui ne peuvent faire de la Résistance seule dans son coin. C’est le plus grand nombre rassurez-vous, car il faut une sacré force de caractère pour arborer aisselles poilues visibles dans la rue et plus encore au bureau ou à l’usine pour ne citer que quelques exemples.

 

http://poilagratter.over-blog.net/article-pourquoi-un-mouvement-de-resistance-54830417.html

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article