Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog poilagratter

Le film pro-communiste de trop :

21 Juin 2009 , Rédigé par momo Publié dans #Histoire

Le film pro-communiste de trop :

 

 

Dans la série « cinéma allemand », la sous-série « c’est pas parce que t’as rien fait vu que t’étais pas encore né que tu dois pas demander pardon quand même » et après le film anti-nazi de trop (http://poilagratter.over-blog.net/article-24187079.html), voici le film pro-bolcho de trop.

 

Ça commence très mal ! Nous sommes sur la plage (naturiste) de Sylt en 1967… et toutes les filles que l’on voient sont épilées. Quand on sait qu’aujourd’hui encore, on en trouve encore beaucoup qui ne le sont pas, c’est dire s’il y a de quoi commencer à se poser de sérieuses questions.

 

Quelques minutes plus tard, on y voit la police tabasser rudement des manifestant lors d’une visite du Shah d’Iran… en omettant que de l’autre côté du mur il n’y aurait même pas pu y avoir de manif.

 

Cela ne fait pas 10mn que je regarde cette merde et l’on voit maintenant Ulrike Meinhof, avant quelle ne bascule dans le terrorisme, tenir un discours violemment anti-américain ; non pas à propos du Viêt-Nam, mais du soutien US à Israël lors de la guerre des Six Jours, des armes américaines livrées à Israël qui tuent des palestiniens, etc...

Là c’en est trop, on nous prend vraiment pour des cons et je n’ai pas regardé plus avant cette daube.

Il faut savoir qu’en 1967, la principale et quasi seule puissance qui soutient Israël, c’est la France. Les armes dont dispose Tsahal sont aussi françaises (chars légers AMX 13) et anglaises (chars moyens Centurion). Les avions de la Heyl Ha’Avir sont français, Dassault principalement. Et on pourrait multiplier les exemples.

Bien peu d’armes d’origines américaines dans tout cela et les rares sont en fait des surplus français et anglais de la 2ème guerre mondiale (half-track).

En fait, à cette époque, les USA s’en tiennent à une stricte neutralité. Ce n’est qu’après le retrait français qu’à partir de 1969 les USA prendront progressivement la place laissée vacante.

On ne parle pas non plus des palestiniens à cette époque, que ce soit à l’ONU ou dans les milieux d’extrême-gauche. Il faudra attendre le septembre noir de 1970 pour que le monde découvre le nom de Yasser Arafat et que la Rotte Armee, sur sa fin, se rapproche du FPLP de George Habbache.

 

Les relations entre Israël et les USA sont tellement mauvaises en 1967 qu’un très grave incident s’est produit entre les 2 pays. Tellement grave que la France ayant cessé de soutenir Israël dès le début de la guerre des 6 jours, il faudra de nombreuses années pour que le lobby juif efface le dit incident dans la mémoire du peuple américain pourtant réputé pour ne pas en avoir (de mémoire) en matière d’Histoire.

 

Plus intéressant que ce film de merde, c’est cet incident que je m’en va vous relater et qui montre l’énormité du mensonge de la propagande communiste des auteurs de ce film et qui montre aussi que bien qu’à terre, la bête n’est pas morte ; et qu’il faut avoir de solides connaissances en Histoire pour ne pas tomber dans le piège d’une tentative frauduleuse de justification des actes de cette bande d’assassins.

 

Il s’agit du USS Liberty, un cargo transformé et non armé envoyé en mission SiGint (écoute radio) au large du Sinaï dès le début de la guerre pour le compte de la NSA. Il s’agissait de capter les messages radios originels des pays arabes qu’Israël interceptait et retransmettait, modifiés par le Mossad (contre-espionnage et intoxication), aux agences occidentales, dans le but de faire croire que l’agression israélienne était justifiée.

Le 8/6/1967, le navire est repéré par l’aviation israélienne au matin. Les marques de nationalité américaines sont bien visibles. Vers midi, les vedettes de la marine israélienne (d’origine française également) prennent le contact à vue. Elles auraient pu se rapprocher, hors c’est 2 Dassault Mystère IV A qui apparaissent… et tirent, roquettes et canons malgré les messages AAA émis par le cargo. Suivent 2 Mirage III CJ qui font de même et mettent au but. A 15 heures, les vedettes se sont rapprochées et tirent à leur tour, à 900 m en prétendant que le modeste cargo américain… est un destroyer égyptien. Outre les tirs des canons et mitrailleuses, 5 torpilles sont tirées à seulement 500 m. Une seule fait mouche sous la flottaison et les vedettes se retirent… car, alertée, la VIème flotte et ses porte-avions approchent.

 

Impensable qu’un tel nombre de ratés ait pu se produire lorsque l’on connaît la valeur de l’armée israélienne. C’était bel et bien délibéré et intentionné pour contraindre les USA à rester éloigné du conflit.

Dans la soirée, des hélicoptères Frelon (encore d’origine française) se présentèrent pour apporter des secours. Des bras d’honneur et des doigts tendus furent la réponse et des insultes antisémites (qu’on ne reproduira pas) furent émises via les lampes « Scott » et la radio.

Bilan : 34 morts et 164 blessés américains. Outre la torpille, on dénombra 821 impacts lors de son retour à Malte. Drôle de soutien américain à l’impérialisme sioniste, on en conviendra.

 

L’année d’après, un autre navire espion US, le Pueblo, fut carrément capturé par les Nord-coréens et les navires espions furent désormais armés (l’URSS fit de même).

 

Le commandant William McGonagle du Liberty reçu la Medal of Honor, et le lobby pro-juif, influant dans la presse, fit que l’incident tomba (difficilement, d’ailleurs) dans l’oubli car ce n’est qu’en 1973, lors de la guerre du Kippour, que l’alliance israélo-américaine fut véritablement établie.

Hors à cette époque, il y a belle lurette que le tandem Baader-Meinhof  a non seulement basculé dans le terrorisme… mais a été arrêté.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Djallil 18/05/2011 13:56



Juste un détail andréas baader n'était absolument pas bolchévique donc renseigne toi avant de dire des conneries



momo 23/05/2011 17:08



Ah oui ? Et il n'était pas d'extrême-gauche ? Encore un fasciste infiltré ! Du reste, vu que le communisme est un fascisme...