Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

La vérité sur la question « poil » (8)

26 Février 2010 , Rédigé par momo Publié dans #H2S

La vérité sur la question « poil » (8)

 

Et bien voilà, nous y sommes ! L’heure de vérité sonne ! Cet article est le dernier puisque ce Blog s’arrête aujourd’hui.

En effet, VOUS n’avez pas répondu positivement à ce que l’on vous demande depuis 9/2007. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on aura fait preuve de patience avec le ramassis d’ordures que vous êtes. Et, il n’y a d’autres mots vu l’ultra-minimum que l’on demandait à un ultra-minimum d’entre-vous, tas de fumiers ! 

 

On va revenir sur l’émission de France 4, 5/2/2009, 20h35, où il y a beaucoup de choses à rajouter que l’on n’a que vaguement évoquées la semaine dernière. 

 

Tous d’abord, l’interminable liste des plagias de notre discours que l’on trouve sur l’ancien site du MP1PM (viré par nos anciens partenaires qui ont fait disparaître jusqu’à toute trace de notre collaboration… et de leurs plagiats) comme sur celui de PàG, jamais cité. Plagiats souvent accompagné d’une déformation – réduction – dénaturation... plus qu’intentionnelle comme on l’a vu la semaine dernière.

 

Analyse :

 

Ça commence avec la journaliste-documentaliste Anne-Sophie Levy-Chambon (elle-même épilée, ce qui est plus que très étonnant pour quelqu’un qui prétends défendre les poils): « 5 millions de poils sur le corps, ils doivent bien servir à quelque chose » dit-elle. Nous avions écrit : « Si la Nature (ou Dieu, comme on veut) a mis des poils là (aux aisselles), il doit bien y avoir une raison. »

 Et paf ! C’est bien effectivement de la déformation – réduction – dénaturation pour parler des autres pilosités aussi bien masculines que féminines… et noyer le poisson comme vu la semaine dernière, sur la principale cible des épilateurs : la pilosité axillaire féminine.

 

Il est quand même plus qu’extraordinaire de constater, lorsque l’on regarde les photos des stars d’ATK, que la pilosité axillaire féminine… est indubitablement centrale. Rare sont les photos où l’on n’en voit pas. Même celles où l’on voit le minou, les aisselles sont AUSSI visibles… alors que l’inverse n’est pas vrai ; nombre de photos où l’on voit les aisselles ne montrant pas forcément le minou (et c’est quelques unes d’entre celles-là justement, qui illustrent cette série d’articles depuis le début).

On a donc du mal à comprendre l’attitude de nos anciens partenaires et de leurs amis journalistes autrement que sous l’angle… du complot, et du complot communiste plus particulièrement.

 

D’ailleurs, on les découvre au grand complet et vous voyez leurs tronches pour la 1ère fois et à quoi ils ressemblent.

Pour moi, c’est une demi surprise… car je les connais TOUS.

C’est une surprise car leur effectif a diminué depuis mon départ… du fait de mon départ.

Et ce n’est pas une surprise car sur les 4, j’en ai recruté 3 dont les 2 filles.

La leçon est de taille et elle est pour VOUS, tas de cons :

Ils n’ont progressé qu’à l’époque de notre collaboration.

Ils font du surplace depuis mon départ en ne vivant que sur MES acquis et continuant à obtenir qqs interviews au terme de compromissions que JAMAIS je n’aurais accepté.

Et le pire, je fais moi aussi du surplace depuis 3 ans parce que VOUS ne m’accordez pas l’ultra-minimum que je vous demande.

Cet ultra-minimum que je vous demande, la reconstitution d’au moins un tout petit groupe n’a pourtant rien d’impossible puisque je l’ai fait avec eux.

Seul, on ne peut rien faire. Que ce soit VOUS de votre côté ou moi du mien ; mais je le sais et c’est pourquoi cela fait 3 ans que je vous demande cet ultra-minimum.

Il n’y a pas besoin d’être très nombreux pour faire qqs chose. La preuve, je l’ai fait avec eux.

En 3 ans, VOUS ne m’avez RIEN accordé de ce que je vous ai demandé. RIEN du tout, absolument RIEN ! Où vous vous réveillez maintenant ou il ne me reste plus qu’à arrêter ce Blog. Persevere diabolicum.

Et c’est lamentable lorsque l’on sait à quel point il en faut si peu (re-prouvé pour l’avoir déjà fait).

C’est dire si vous ne méritez aucune félicitation, mais que le tas d’insultes est non seulement justifié mais très en dessous de ce qui me vient à l’esprit.

Et il y a de quoi devant tant de connerie, de bêtise, de stupidité qui est la vôtre.

Seul un petit peu de militantisme à la mesure de vos capacités, qui ne sont pas les mêmes, mais sont complémentaires même si elles sont limitées qui sont les vôtres ; et d’un petit nombre d’entre-vous seulement aurait suffit, tas de cons et de connes (re-re-prouvé pour l’avoir déjà fait).

Résultat : ce que vous venez cherchez ici depuis 3 ans, vous irez maintenant le chercher ailleurs. Tas de cons !  Si vous trouvez…

L’UMP annonce 10.000 adhérents de plus cette année, le NPA : 3.000… alors que TOUTES les places sont déjà prises. A PàG, elles sont TOUTES à prendre (sauf la mienne bien sur) et en 3 ans… personne !

De ma vie, jamais vu autant de cons et à ce point.

C’est encore possible de redémarrer si certains d’entre-vous se réveillent enfin. Le Blog, bien que devenant inactif à partir d’aujourd’hui, reste en ligne pour les commentaires de même que l’e-mail qui reste ouvert aussi.

Y’a-t-il des gens moins cons que les autres dans la salle ?

 

Bon, on reprend l’analyse de cette émission depuis le début vu qu’on ne pourra le faire la semaine prochaine, vu que c’est le dernier article… à moins que vous ne vous réveillez (ce que vous ne ferez évidemment pas sinon, depuis 3 ans, y’a longtemps que vous l’auriez fait, tas de cons !)

 

Ça commence avec l’arrivée de la présentatrice qui nous montre les 3 poils de son poireau et ça finira avec elle aussi sur ce plan.

Un passage sur l’éternel poncif (NDLR) du poil, de son origine animal et… de l’odeur (cette conne sur-diplômée ne s’est pas aperçue que c’est la peau qui génère odeur et sueur, par les glandes sudoripares et pas le poil, inerte ; qqs chose que l’on dit sur nos tracts depuis… 1988, c'est-à-dire depuis le tout début ; ce fut et c’est toujours notre tout 1er argument).

Apparition de la journaliste de Libération Agnès Giard qui assène comme une massue en conclusion d’un exposé bâclé : « En définitive, on doit en conclure que l’épilation est belle et bien… une liberté ». Pourtant sur son site (http://sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/2009/03/velu-ou-lisse-l.html), on peut lire : « De nos jours, les lobbies rassemblant les vendeurs de produits ventant les mérites de l'épilation sont bien trop important. Notre société ne nous donne pas le choix. C'est ce qui me fait hurler.
Que chacun fasse comme bon lui semble ! S'épiler ou pas. Mais que la société dans son ensemble ne permette pas ce choix en ne proposant pas ce qu'il faut pour le vivre pleinement, voilà qui pose un énorme problème. » Il est vrai que c’est une de ses interlocutrices qui le dit. Une démonstration bien plus convaincante et argumentée que le propos totalement péremptoire d’AG. On a contacté cette dernière qui nous a dit qu’elle le vit comme un coup de poignard dans le dos. Levy-Cambon ne laissant à l’écran que 30’’ sur… 2 heures d’interview. Par contre, elle refuse notre proposition d’une contre-interview (alors qu’elle en a accordé un au MIEL). Notre sympathie pour Gandhi, nationaliste de gauche, probablement. Toujours cette incapacité de cette gauche-caviar à sortir du discours imposé par les communistes (qui vaut aussi pour le MIEL) qui ne peut faire que le jeu d’une sarkozyste come Levy-Cambon. Et c’est bien le problème auquel on se trouve confronté en permanence à Gauche, quelque soit la question posée ; que ce soit celle de l’épilation ou celle de l’identité nationale ou n’importe quelle autre : le diktat bolcho.

Ensuite, on voit Sébastien Fouéré et son éloge du singe nu. Que des pro-poils manifestement !

On arrive (ça fait de plus en plus Kapital sur M6) dans un magasin d’épilation immigré à l’hygiène douteuse (ce qu’on ne dit pas mais que l’on voit en tout cas). Epilation des sourcils et discours sur l’obligation qu’implique la tradition (étrangère) et la religion (étrangère). L’animatrice ne semble pas choqué le moins du monde par cette volonté affichée de refuser toute intégration.

La comique bobo Elizabeth Buffet et son sketch anti-épilation… elle-même épilée. Sans commentaires !

Un mec de 23 ans qui avoue n’avoir jamais vu en vrai de femmes poilues. Poilues où ? C’est pas dit, mais il s’agit évidemment des aisselles. Ah, tabou ! Quand tu nous tiens ! on ne sait pas nous plus si c’est qqs chose qu’il déplore (censuré ?).

Bernard Matussière, photographe d’un certain age et 1er pro-poil (enfin) interviewé : « On coupe tout ce qui dépasse. Comme les vêtements se réduisent… ». Amère constatation : « Les poilues n’existent plus !» suivit d’un long laïus sur l’érotisme du poil. On est convaincu, tellement c’est vrai. Mais le fait qu’un ancien le dise fait has been. Le but recherché ?

Courbet et son « Origine du monde » (voir article de ce Blog sur le sujet). On approche du tabou par le critique de peinture Pierre Steecks. On voit les visiteurs surpris et choqués. Steecks dit que c’est justement le but que recherchait Courbet. Ce fut effectivement le cas à l’époque où le nu était presque interdit, mais Steecks ne semble pas voir que ce qui choque aujourd’hui, ce n’est pas le nu dans une société qui est celle du porno. Tableau que le Portugal qui l’avait demandé, nous a rendu sans pouvoir l’exposer. Bizarrement, là, les journalistes ont compris ce que ce critique ne voit pas. C’est cette émission qui devient bizarre par l’apparente bêtise de ses invités.

 Gwénaël Bullaud, un « artiste » qui s’épile intégralement en pleine rue. L’animatrice devrait chercher un boulot dans l’équipe du Groland.

Le MIEL, d’entrée taxé d’ « extrémistes ». Venant après ce qui précède, ça fait bien à nouveau « dîner de cons ». On les voit tracter (la dernière fois qu’on les a vu tracter, c’était avec… le MP1PM) à 2 bourgeoises puantes que j’aurais d’instinct évitées, puis à un jeune con qui répond dans un binaire du à son cerveau fracturé par le rap : « Si on refuse l’épilation parce que ça vient du Système, on refuse tout ! ». Jocelyn en reste sans voix. Ben oui, que répondre à ça ? Bien fait pour toi, mon pote : le jeune, il sait qu’il est conditionné. Pas besoin de le lui prouver, c’est d’ailleurs pour cela que les jeunes n’adhèrent plus à rien. Par contre, ce qu’il ne sait pas et on est là pour lui apprendre, c’est que le poil est un moyen bien plus puissant de rejet de la manipulation et de propagande en faveur de ce rejet… que d’être locavore, de manifester contre le G10 (on peut y faire les 2) ou de brûler une voiture… à condition qu’il s’agisse des poils du tabou (les aisselles des filles). Il peut montrer son torse poilu en manif, c’est un mec, tout le monde s’en fout, Jocelyn ! Par contre, une fille… Mais Jocelyn ne veut rien entendre sur l’ « à côté de la plaque » du discours anti-épilation masculine. Et il persiste depuis 4 ans là-dessus. Une vraie mule ! Résultat : gamelle ! Et devant la camera ! Bien fait ! La prochaine fois, tu m’écouteras !

Retour au magazine d’épilation : la foufoune ! Les aisselles ? Connaissement pas ou tabou ?

Simone et les Garden Parties : un groupe hip-hop et une chanson sur l’épilation qui fait Führer sur les radios actuellement.

Ovidie, ex-actrice X et maintenant réalisatrice. Probablement le meilleur de l’émission où elle nous apprend que ce sont les actrices qui s’impose et lui impose l’épilation. Elle a du mal a expliquer pourquoi et il est un fait que l’on cherche toujours la personne qui porte un tee-shirt où il y a écrit : « Moi, je sais ! »

En tout cas, Ovidie nous dit ce que l’on savait déjà ; c’est que si l’épilation vient du porno (en réalité du fitness californien nous dit-elle), c’est aujourd’hui en sex-shop, rayon bizarreries, que l’on trouve un rayon poil… comme ATK.

Retour au magasin : un mec (ça va faire plaisir à Jocelyn) et toujours pas d’aisselles féminines.

Christophe Guybet (son fils ?) sketch sur les hommes poilus : rien compris !

Naturistes : « le poil habille » nous dit l’un d’entre-eux pour justifier l’épilation. Ça, ça ne va pas faire plaisir à Jocelyn qui trouve que c’est l’épilation qui habille. L’abrutie d’animatrice aurait été bien inspirée de les confronter. Mais ce n’est apparemment pas venu à l’idée de cette conne.

Naturistes pro-poils : c’est où l’adresse ? Si vous le découvrez, écrivez le moi, ça m’intéresse. En tout cas, s’ils sont recouverts de boue et miment les singes, les filles sont toutes épilées aux aisselles. Bizarre !

Pub pour un rasoir avec un mec déjà rasé. C’est ce que l’animatrice dit, pas ce que l’on voit. A ma connaissance, cette conne s’est encore plantée car les mecs dans ces pubs ont du poil au menton… au contraire des jambes et des aisselles des filles dans les pubs de rasoir pour filles. Elle a pompé sur mon site… et déformation – réduction – dénaturation. Ça devient une habitude !

Le DARE (Droit Au Rasage Extravagant) : le club des ½ barbe qui revendique… 10.000 connexions. Soit 30 fois plus que PàG. Sans commentaires sur la connerie des gens si c’est vrai.

Des Juifs Loubavitch.

Jeanne Mordoj : une « artiste » dont le spectacle s’appelle « L’éloge du poil », mais qui elle-même épilée et porte une barbe postiche… mais pas de pilosité axillaire, même postiche. Circuler, y’a rien à voir ! Ce serait pourtant plus simple et plus crédible si elle et Buffet… cessaient de s’épiler. Là aussi, on recherche la personne avec un tee-shirt où il y a écrit : « J’ai compris ! ».

 Les homos mâles du groupe Bear à la Gay Pride (mouvement qui remonterait, à leurs dires, aux années 70).

Et on termine sur la conne d’animatrice qui revendique les poils de son poireau, mais s’épile au vu de l’absence de duvet de moustache et plus que certainement aux aisselles.

 

Conclusion : un discours qui se veut apparemment équilibré, contradictoire, donnant la parole aux 2 camps, laissant même entendre en conclusion qu’elle est pro-poils… mais en fait c’est tout le contraire.

Application du principe du « Dîner de cons » en mélangeant gens sérieux (taxés d’extrémistes) avec de parfaits rigolos (DARE notamment). On a déjà vu ça lors d’un 1er Avril (http://poilagratter.over-blog.net/article-6295079.html).

Application du principe de Lénine des « idiots utiles » destiné à :

Nous occulter, nous, les plus argumentés sur la question.

Ne toujours pas parler du vrai tabou qui se limite à la vision fugitive des aisselles poilues d’une moche (moche en regard des critères du Système, bien sur). Il est vrai qu’avec le discours actuel du MIEL sur TOUS les poils, c’est évidemment tendre la joue.

Le Parisien lèche-cul a bien évidemment encensé cette émission.

 

Une fois de plus, c’est notre vision des choses qui est évidemment la bonne, et la seule bonne.

Dommage que vous ayez décidé que ce Blog devait s’arrêter aujourd’hui.

 

 

chr111SRS 124338011

 ing006TOB 117280001

jan064RWL 116836003

Christine, Ingrid et Jane

 

Pour plus de photos de Christine, Ingrid et Jane, nous vous conseillons le site Internet qui figure sur le Copyright de leurs photos.

For more Christine, Ingrid and Janis’s photographies, we recommend you the web site which appears on the Copyright of their photos.

 

 

On va donc terminer cette série des stars d’ATK qui aurait pourtant pu durer plus d’un an (mais VOUS en avez décidé autrement) vu qu’il y en a bien plus de 52, avec 3 filles qui ne sont ni très poilues, ni même très belles pour ne pas dire presque moches en regard des termes systémiques. Et elles sont fort nombreuses dans ce cas… en sus des plus de 52 citées plus haut, dans le très vaste catalogue ATK.

C’est dire si pratiquement presque toutes les filles peuvent devenir des stars, et bien payées… pourvu qu’elles ne s’épilent pas. Même lorsqu’elles sont peu poilues.

 

Qu’attendez-vous ?

 

On vous attend pour redémarrer ce Blog.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Le MIEL a tout arrêté en 2015 ! D'ailleurs cette émission est probablement leur unique et dernière apparition suite à mon départ !
Répondre