Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

HOMMAGE à ANDRE TARDIEU

7 Janvier 2008 , Rédigé par momo Publié dans #Histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                  HOMMAGE à ANDRE TARDIEU (22/09/1876 – 15/09/1945)

 

 

 

Aujourd’hui, peu de gens se souviennent d’André Tardieu. Il est vrai que l’homme est plutôt gênant pour la classe politique traditionnelle et les historiens officiels.

Au début, nous avons un serviteur zélé de l’Etat. En 1905, il est éditorialiste en chef du journal Le Temps (l’équivalent du Monde d’aujourd’hui), en 1914 il est élu député de Seine & Oise. En 1918, le voilà plénipotentiaire à la Conférence de Paix, puis il joue un rôle important lors des négociations du Traité de Versailles. En 1919-20, il est ministre des régions libérées              (Alsace- Lorraine).

De 1926 à 1934, il occupa presque tous les cabinets ministériels d’importance dont 3 fois celui de Président du Conseil          (l’équivalent de 1er ministre) en 1929-30, 1930 et 1932 tout en étant député de Belfort. Face à la crise de 1929, il inventa un New Deal à la française bien avant Roosevelt, ce qui fit que la crise épargna relativement le pays jusqu’à son départ.

Aujourd’hui, on le classerait au Centre droit à la place qu’occupe actuellement François Bayrou. Cependant à la différence de ce dernier (et cela vaut aussi pour le récent non-réélu du siège de Belfort) et à partir de 1934, en prenant conscience des absurdités du Système, il ne va pas hésiter à renoncer au carriérisme, à faire preuve de courage et à franchir le Rubicon.

 

 

 

Et c’est là que le personnage devient plus qu’intéressant. Son discours n’est pas comme celui d’autres anti-Systéme qui veulent abattre la démocratie. André Tardieu, lui, reproche à la République (IIIème du nom) de ne pas être… démocratique.

 

Auteur prolifique, dans ces ouvrages (La Révolution à refaire, Alerte aux français, La Réforme de l’Etat, etc…) il s’en prend violemment à cette pseudo-république, pseudo-démocratique. Quels sont donc ses arguments ?

 

 

 

1°) Le Président de la République n’est pas élu au suffrage universel direct.

2°) Les femmes n’ont pas le droit de vote contrairement au reste de l’Europe (même dans les dictatures nazies, fascistes et soviétiques, les femmes ont le droit de vote).

3°) Les mineurs ne sont pas représentés. Les majeurs, quelque soit leur nombre d’enfants à charge, n’ont qu’une seule voix.

4°) Le vote n’est pas obligatoire. Ce qui a pour résultat de fausser les vrais pourcentages du corps électoral qu’obtiennent les candidats.

5°) Les circonscriptions ont un nombre d’électeurs qui varie de 1 à 3. Ce qui veut dire que les voix des électeurs n’ont pas la même valeur d’un endroit à un autre.

6°) Le vote majoritaire exclu près de la moitié des électeurs, ce qui ne serait pas le cas avec la proportionnelle.

7°) Les juges sont nommés (cooptés) par en haut, au lieu d’être élus par les électeurs, comme aux USA (sauf la Cour Suprême). En conséquence, lorsqu’un particulier attaque l’Etat, les juges sont juge et partie, ce qui est contraire aux Droits de l’Homme.

8°) Les Droits fondamentaux des citoyens ne sont pas inscrits dans la Constitution (incroyable, mais vrai [et c’est toujours le cas]) contrairement aux USA où ils sont régulièrement renforcés (26 amendements à ce jour). Ce qui oblige les citoyens à passer par une association pour faire valoir leurs droits…et encore.

9°) Pas de referendum d’initiative populaire comme en Suisse.

10°) Les lois sont discutées, décidées, en dehors de l’Assemblée par les Loges Maçonniques qui ne sont ni élues, ni même constitutionnelles. L’Assemblée n’étant plus qu’une vulgaire chambre d’enregistrement.

11°) La loi du 29/07/1881, dite « Loi de liberté de la presse » est en fait tout le contraire : une loi de censure restrictive de la liberté d’expression et d’association. Tout doit être demandé, autorisé, enregistré pour pouvoir être mieux surveillé, voir interdit. C’est cela leur conception de la Liberté.

12°) Monopoles d’Etat, Ordres professionnels privilégiés, autorisations préfectorales pour tout et rien, réglementations arbitraires fixées par Décret-Loi sur tout et rien, dictature des syndicats affiliés au Système, racket fiscal généralisé sur tout et rien, etc… C’est cela leur conception de l’Egalité.

13°) Le favoritisme, les recommandations, les relations, les passe-droits, le piston, etc… pour les emplois, les subventions, les marchés d’Etat, les décorations, etc…sont devenus le sport national et la seule réalité politique, c’est à dire « l’assiette au beurre ». C’est cela leur conception de la Fraternité.

14°) La manipulation des masses et du « bétail à voter » où l’on vous appelle à défendre toutes ces « valeurs » que ni vous, ni vos ancêtres n’ont demandé et que l’on continu à vous imposer, comme on l’a imposé à vos aïeux, sans que l’on vous demande votre opinion, pas plus qu’on ne l’a demandé à vos anciens.

 

 

 

Et la liste est encore longue.

 

 

 

Comme vous pouvez le constater, à l’exception des points 1 et 2, strictement rien n’a changé alors que nous en sommes à la Vème (de République). C’est même pire sur bien des points (rajoutons le logement au point 13).

 

 

 

Certes, André Tardieu est en bien des points loin de nos conceptions SEXPOL (nous sommes, rappelons-le contre cette démocratie-là (http://poilagratter.over-blog.net/article-5264933.html, article 4), qui même réformée suivant ses revendications ne changerait rien au fait et à la nature profondément bovine (ou ovine) des masses ;

 

 

 

 

 

 

mais son analyse critique ne peut qu’apporter de l’eau à notre moulin dans la contestation de cette démocratie-là.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article