Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

Les Etats-Unis d’Amérique (USA) : un pays particulièrement belliqueux.

11 Novembre 2007 , Rédigé par momo Publié dans #Histoire


Les Etats-Unis d’Amérique (USA) : un pays particulièrement belliqueux.

 

 

Au moment où Sarkosy « l’américain » rappelle en long et en large les liens privilégiés qui unissent France et USA, il est bon de rappeler que si la France joua un rôle fondamental dans l’indépendance des USA, ces derniers ne tinrent aucunes des promesses qu’ils nous firent en échange. Bien au contraire, c’est de trahison qu’il faudrait plutôt parler (voir aussi l’article sur nos « libérateurs » : http://poilagratter.over-blog.net/article-7213313.html).

 

Déjà diffusé à l’époque du MP1PM, cette liste montre un aspect peu ragoûtant de la grande démocratie : son vrai visage ; la contrepartie qui a rendu possible le rêve américain. Rien n’est gratuit en ce monde, surtout pas chez eux ! 

 

 

Liste (non exhaustive) des agressions des USA :

 

 

Sur le territoire nord-américain :

 

 

1783 : Annexion de tout le territoire jusqu’à la rive gauche du Mississippi, et ce, dès la fin de la guerre d’indépendance, soit un territoire d’une superficie quasi égale aux 13 états initiaux. Les USA doublent ainsi de superficie dès leur naissance. Cette décision est en violation totale du traité d’alliance avec la France dans lequel les USA devaient aider la France (en retour de son aide à l’obtention de l’indépendance) à reconquérir le Québec et la Louisiane. La France ne pu reprendre que la partie annexée par l’Espagne en 1763, la partie annexée par l’Angleterre revint ainsi aux USA et non à la France. Quand au Québec, il resta anglais.

 

Dans les années qui suivirent, la France connu mauvaises récoltes et famine. Elle du payer en or le blé américain et aller le chercher elle-même malgré la flotte anglaise (un « cash and carry » avant l’heure). Les dépenses navales et l’achat de ce blé provoquèrent la ruine du trésor français, la réunion des Etats Généraux pour trouver une solution… qui déboucha sur une manifestation des boulangères… et qui se termina le 14/7/1789 à la Bastille.

 

1803 : Annexion de ce qui reste de la Louisiane (rive droite du Mississipi) vendue par Bonaparte pour renforcé les USA contre l’Angleterre, mais surtout pour éviter une guerre que Jefferson n’hésiterais pas à faire pour s’en emparer et que la France n’avait pas les moyens de mener après la désastreuse campagne d’Egypte.

 

1812 : Annexion du dernier état boucanier du pirate Laffitte dans les bayous près de La Nouvelle-Orléans. Les sociétés flibustières (du XVIème-XVIIème siècle), puis boucanières (XVIIIème siècle) furent les seules sociétés modernes d’hommes libres (avec les états boers). Elles accueillaient toute la lie de l’humanité, droits communs, esclaves noirs en fuite, indiens, français, anglais, irlandais, écossais, espagnols, portugais, hollandais, protestants, catholiques, hommes, femmes, etc... issus d’un monde de plus en plus inégalitaire et bourgeois. Il est curieux que Marx et Engels aient totalement passé sous silence ces sociétés, alors qu’ils se souviennent d’épisodes plus anciens et qui ont échoué, faute de projet politique, tel Spartacus. Seul inconvénient des « pirates » : la violence. Ces sociétés rappellent un peu nos cités de « non-droit » ou les communautés roms.

 

Le film de Cecil B. De Mille « Les Boucaniers » (1959) où Charlton Heston incarne Jefferson et Laffitte l’est par Charles Boyer offre un super dialogue entre eux sur les mérites de leurs sociétés libres respectives, la libérale (bourgeoise) et la vraie.

 

1812-14 : 2ème (et dernière) guerre avec l’Angleterre. Échec de la tentative d’annexion du Canada (Québec compris, profitant de la défaite de la France en Russie). Les anglais rasent Washington.

 

1818 : Paix « éternelle » avec l’Angleterre : partage moit-moit des grands lacs sauf le lac Michigan qui revient en totalité aux USA. et frontière du 49ème parallèle vers l’ouest. L’Angleterre, malgré sa victoire contre les USA et la France, est usée et ruinée. Elle abandonne aux USA, les futurs Dakota, Montana et surtout offre aux USA la possibilité d’un accès au Pacifique entre la Colombie britannique et la Californie espagnole (bientôt mexicaine).

 

1819 : Annexion de la Floride achetée à l’Espagne (elle aussi usée par l’occupation française et pas en mesure de refuser) et garantie des frontières avec la Nouvelle Espagne (Mexique à partir de 1821). Cette opération donne aux USA la base navale de Key West entre celle de Charleston sur l’Atlantique et celle de New-Orleans sur la mer des Antilles. La proposition d’acheter aussi Cuba est rejetée par l’Espagne.

 

1836 : Les colons américains installés au Texas proclament l’indépendance de cet état.

 

1842 : Annexion du Maine sur le Québec (avec l’accord des anglais, ce qui permet d’affaiblir la province francophone dont l’expansion démographique est supérieure à celle de l’Ontario).

 

1845 : Annexion du Texas en violation de l’accord de 1819.

 

1846 : Avenant au traité de 1818 avec l’Angleterre et poursuite de la frontière du 49ème parallèle jusqu’au Pacifique (sauf Vancouver), ce qui permet aux USA de prolonger le territoire acheté aux français jusqu’au Pacifique (futurs Oregon et Washington) et de s’installer entre les anglais (au nord) et les espagnols (au sud) et de virer les russes descendant de l’Alaska qui avaient profité de l’occupation de l’Espagne par Napoléon pour installer un comptoir à San Francisco avec l’aide de gouverneurs corrompus (c’est là que se situe l’aventure de Zorro).

 

1848 : Guerre avec le Mexique et annexion de la Californie, du Nevada, de l’Arizona, de l’Utah et du Colorado.

 

1853 : Le Mexique est ruiné par cette guerre et les USA offre « généreusement » d’acheter le Nouveau-Mexique.

 

1862 : « Homestead Act », permet aux colons de s’emparer des terres des indiens en toute légalité et impunité... en violation des traités signés avec eux.

 

1861-65 : Guerre de Sécession où les français en profitent pour annexer le Mexique (on se demande bien pourquoi. Napoléon III eut été plus avisé d’intervenir au profit des sudistes et d’en finir avec cet état nordiste arrogant, déloyal et menteur). La guerre terminée, la menace d’une intervention US suffira à les faire partir.

 

              Déjà, la propagande de guerre moderne apparaît. Officiellement, il s’agit pour le Nord    

de mettre un terme à l’esclavage dans le Sud. En réalité, la vraie cause du conflit est que le Nord est protectionniste pour protéger sa jeune industrie de la concurrence européenne, alors que le Sud est libre-échangiste pour pouvoir exporter son coton plus facilement.

1867 : Achat de l’Alaska à la Russie, au moment même ou se crée le Dominion du Canada. Les russes, à cette époque, pénètre en Asie centrale et en Chine et commence à se heurter aux intérêts britanniques. Le Tsar fait ainsi le même calcul que Napoléon avec la vente de la Louisiane. 1871 : La Colombie britannique se rattache au Dominion du Canada pour échapper à de nouvelles visées expansionnistes américaines. 1891 : Fin du « Homestead Act » par l’annexion du dernier Territoire Indien qui devient l’Oklahoma. C’est le dernier acte des 109 traités signés avec les indiens dont strictement aucuns n’a été respectés. 1903 : fixation de la frontière entre l’Alaska et le Canada. Conséquence du dernier « gold rush », les citoyens américains se trouvaient majoritaire dans la vallée du Yukon qui fut ainsi presque entièrement annexée à l’Alaska sans jamais avoir été russe. C’est ainsi que ce qui n’était à l’origine qu’une bande côtière liée aux chapelets d’îles Aléoutiennes et Kodiak, devint le 49ème et plus vaste état de l’Union.

        A cette époque la GB met fin au « splendide isolement » de l’époque victorienne. L’expansion russe en Chine (occupation de Port Arthur en 1898) suscite l’alliance avec le Japon. La même année, la GB s’est heurtée avec la France en Afrique à Fachoda. Le Berlin-Bagdad Bahn des allemands l’inquiète aussi.

                    Pas la peine de se mettre aussi les USA à dos alors que sa nouvelle flotte vient de       

            démontrer sa puissance en écrasant (toujours en 1898) celle de l’Espagne.

1994 : Création de l’ALENA et intégration économique du Canada et du Mexique.

 

2006 : Les Séminoles, tribu indienne déportée en Floride, la seule à ne jamais avoir signé de Traité de Paix avec les USA (et donc toujours officiellement en guerre avec ces derniers), après avoir acheté les casinos de Miami, achète d’un coup tous ceux de la Côte Est de New-York à Philadelphie. Ils se retrouvent ainsi à la tête, collectivement car c’est une famille communautaire, d’une des plus importante fortune immobilière du pays. Ils envisagent de racheter l’île de Manhattan achetée en 1626 par les hollandais 60 guildens puis annexée par les anglais en 1664.

 

 

2.   Reste du Monde :

 

 

1823 : Promulgation de la doctrine de Monroe s’opposant à l’immixtion des européens dans les affaires américaine.

 

1847 : Fondation de l’état du Libéria en Afrique pour accueillir les esclaves désirant rentrer en Afrique. Cet état est en fait devenu la quasi propriété de Firestone (caoutchouc naturel) en 1925.

 

1853 : Une petite escadre US commandée par Perry se présente devant Tokyo et oblige le Japon à faire comme la Chine avec les anglais puis les français, c'est-à-dire signer les « traités inégaux » et ouvrir ses ports au commerce occidental. Cette attaque marquera le réveil du Japon et le début d’une politique d’expansion qui culminera en 1941.

 

1867 : Annexion des îles Midway au milieu du Pacifique.

 

1895 : Des colons américains aident la rébellion contre l’Espagne à Cuba.

 

1898 : Annexion des îles Hawaï, pourtant formellement indépendante et alors que les colons japonais sont bien plus nombreux que les colons américains. Pearl Harbor devient une importante base navale américaine.

 

1898 : Guerre avec l’Espagne suite à l’explosion d’un cuirassé US à la Havane. Torpillage disent les yankees ; sabotage et provocation disent les espagnols ; accident conclura, après la guerre, une commission internationale d’enquête.
Les USA occupent les Philippines (où l’escadre US manquera de peu de se fritter avec un croiseur allemand), Guam, Wake, Porto-Rico et Cuba (cette dernière devient soi-disant indépendante). Les allemands en profitent pour rafler ce qui reste des possessions espagnoles acquises par Magellan, soit Carolines, Mariannes, Yap, Palaos en sus des Marshall, de la Nouvelle-Guinée du Nord-Est et des Salomons qu’ils possédaient depuis 1883-90. Ces colonies allemandes, les premières que le Reich acquis, fit de l’Allemagne le plus grand empire colonial du Pacifique.
      Anecdote sur cette guerre : l’engagement de Pierre Loti dans l’armée espagnole, ce qui fit de l’écrivain l’un des très rare français a avoir combattu militairement la puissance américaine.

 

             Cette date est une période charnière. D’anti-colonialiste (ce qu’ils resteront  

      « officiellement » par opposition aux européens et aux nippons et en regard de leur histoire 

      d’ancienne colonie), les USA deviennent en fait eux-aussi une puissance coloniale.

 

1899 : Les Samoa sont les dernières îles indépendantes qui subsistent dans le Pacifique.
2 croiseurs allemands, 1 anglais et 1 américains sont présent pour « garantir l’indépendance de l’archipel ». En fait, chacune des 3 puissances veulent mettre la main dessus pour soi-même. La tension est au maximum est on est à 2 doigts d’ouvrir le feu, lorsque soudain... un cyclone qui passait par là mis tout le monde d’accord et seul resta à flot le bateau le mieux construit, soit l’anglais, et tous les survivants des 3 pays dessus.
On se partagea donc les îles. Les plus grandes devinrent allemandes (les actuelles Samoa indépendantes) ; Pago-Pago, américaine (elle l’est toujours) ; et les anglais reçurent en compensation des allemands les îles Salomons (sauf celles du Nord).

 

1900 : Guerre des Boxers et 55 jours de Pékin (autre film avec Charlton Heston). Les puissances sont toutes alliées, toutes présentes, mais alors que Japon et Russie ne cachent pas vouloir annexer Mandchourie et Corée, les USA exige le respect de la Politique de la « Porte Ouverte », c'est-à-dire aucune annexion et liberté du commerce pour tous, partout.

 

1901 : Les USA reprennent le projet français de construction d’un canal à travers l’isthme de Panama et rachète à la France ses droits.

 

1902 : Intervention à Cuba (1ère d’une longue série).

 

1903 : Pour construire son canal, les USA provoque l’ « indépendance » du Panama qui était une province de la Colombie et signe avec le « nouvel état » un traité concédant aux USA la « canal zone », territoire sous administration exclusive US.

 

1905 : Traité de Portsmouth où après la victoire japonaise sur la Russie, les USA modère les exigences nippones. Il est intéressant de noter que la marine russe était constituée de navires construits en France, en Angleterre, en Allemagne, aux USA et bien sur, en Russie. La marine japonaise possédait peu de navire construit au Japon. Ses navires étaient construits en Angleterre, France, Allemagne et Italie. On ne trouve aucun bâtiment d’origine américaine dans la marine nippone.

 

Anecdote sur la guerre russo-japonaise : les mitrailleuses japonaises sont des Hotchkiss livrées par la France, alliée de la Russie et les mitrailleuses russes sont des Maxim-Vickers livrées par la GB, alliée du Japon.

§         1907 : L’immigration asiatique est limitée... mais pas l’européenne.

§         1907-08 : Tour du monde de la flotte cuirassée américaine.

§         1910 : Fondation de l’Union panaméricaine sous la très paternelle présidence des USA.

§         1911 : Intervention au Nicaragua.

§         1915 : Intervention à Haïti.

§         1917 : Achat des îles Vierges danoises, profitant de ce que ce pays est bloqué par la guerre sous-marine.

§         1917 : Intervention dans la guerre civile mexicaine (une fois que celle-ci est quasiment terminée).

§         1917-18 : 1ère guerre mondiale, les USA dictent les conditions d’armistice et de paix : les 14 points de Wilson.
Un des aspects essentiels de ces points est la disparition de l’Empire austro-hongrois démantelé en nations trop petites pour restées indépendantes et qui tomberont tour à tour dans l’escarcelle d’Hitler, puis de Staline, de Milosevic et enfin de W. Bush.

§         1919 : Envoie de troupes à Vladivostok ; officiellement pour soutenir les « blancs » contre les « rouges », officieusement pour contrer les japs. qui en ont fait autant.

§         1921-22 : Conférence navale de Washington. Cette arnaque est l’une des plus incroyable de l’Histoire.
a) On s’accorde la 1ère place à égalité avec l’Angleterre. (alors que l’Angleterre avait refusé à l’Allemagne une flotte représentant 3/5 de la sienne en 1912, une des cause de la 1ère Guerre Mondiale)
b) On autorise les japonais à avoir 2 porte-avions de 27.000 t. contre 2 de 33.000 t. pour les USA. Ceux des USA, le Lexington et le Saratoga feront en fait près de 40.000 t, ce qui n’empêchera pas les USA d’accuser les japs. de construire des croiseurs plus lourd que la limite de 10.000 t. (ce qui s’avèrera faux). En d’autres termes, on viole les textes que l’on a soit même écrit et imposé aux autres… et on accuse les autres de les violer. Après tout, ce qui fut fait aux japonais fut exactement la même chose que ce qui a été fait aux indiens même pas 50 ans plus tôt. Dans ces conditions, seule une attaque surprise pouvait rétablir l’équilibre.
c) On met la flotte française au niveau de l’italienne alors que la France a 2 façades maritimes (et avec le soutien de la perfide Albion).
d) S’appuyant sur l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada, on obtient l’annulation de l’alliance anglo-japonaise de 1902.
e) S’appuyant sur la fin de cette alliance, on obtient l’évacuation de Wei-Hai-Wei par les anglais et de Kiao-Tchéou (anciennement allemand) par les japonais. Le commerce américain peut ainsi réapparaître en Chine du Nord.
f) On ne ratifie ainsi pas le traité de Versailles (parce qu’il avait octroyé Kiao-Tchéou au Japon) que l’on n’a ainsi pas à garantir, notamment les réparations allemandes à verser aux français et aux belges, ce qui permet au commerce (et aux profits) USA-Allemagne de redémarrer. Par contre on ne transige pas sur les dettes de guerre contractée par les alliés (notamment la France) que ceux-ci doivent impérativement payer. Ce ne sera qu’en 1930 (plan Young) que l’on fera le lien entre dettes et réparations. (du fait de la crise de 1929)
g) On n’a pas non plus à siéger à la SDN (Société Des Nations) étant donné le triomphe des accords bipartites.
Quelques années plus tard, Hitler suivra cet excellent exemple.

§         1924 : L’immigration asiatique n’est plus limitée : elle est interdite. En effet, les chemins de fer transcontinentaux sont terminés et l’on n’a plus besoin de ces mangeurs de chiens (c’est de là que vient le nom de Hot-dog : littéralement sandwich chaud au chien, nourriture de ces ouvriers chinois des chemins de fer).

§         1926 : Entrée des USA dans le Capital de l’Irak Petroleum Co. (reprise des actions de l’Allemagne, la France reprend les actions russes mais ne s’en sert pas pour dédommager les actionnaires des fameux « emprunts russes ») et entrée des USA dans la politique au Moyen-Orient.

§         1929 : Crise économique.

§         1930 : Intervention en république Dominicaine et installation de Trujillo.

§         1930 : Intervention au Guatemala et installation d’Ubico.

§         1930 : Une commission d’enquête de la SDN confirme l’existence du travail forcé (autrement dit de l’esclavage) au Libéria.

§         1932 : Intervention au San-Salvador et installation de Martinez.

§         1932 : Intervention au Honduras et installation d’Andino.

§         1933 : Intervention à Cuba et installation de Batista. La prohibition de l’alcool aux USA eut pour résultat de faire de Cuba un état dont la mafia était le véritable propriétaire. Après la fin de la prohibition, la cocaïne remplaça l’alcool. Après la prise du pouvoir par Castro, la mafia s’installa au Panama (puis en Colombie) et à Las Vegas (Nevada).

§         1935 : Les USA ravitaillent l’Italie en pétrole malgré l’embargo décrété par la SDN à la suite de l’invasion de l’Éthiopie. Par contre, les USA, seul producteur mondial d’hélium, refuse d’en fournir à l’Allemagne pour ses Zeppelins.

§         1937 : loi « cash & carry » qui permet de vendre des armes à des belligérants (en violation du Droit International) à condition qu’ils payent cash et embarquent eux-mêmes le matos.

§         1936 : Intervention au Nicaragua et installation de Somoza.

§         1940 : Malgré les agressions continuelles du Japon sur la Chine (1932, 1933, 1937) en violation de la politique de la « porte ouverte », ce n’est que lorsque le préjudice de la perte du marché chinois deviendra plus important par rapport au fait que le Japon est un excellent client des USA, que ces derniers proclameront l’embargo sur le Japon.

§         1941 : loi « Lend-Lease ». Mieux encore ! On prête du pognon aux belligérants pour qu’ils puissent acheter des armes... et il y a belle lurette que les cargos US participent à leurs transports. Pour ce faire, contre 50 vieux destroyers, la Grande-Bretagne cède des bases dans les Bermudes et aux Bahamas. Les 2 puissances s’installent d’office en Islande et au Groenland et cette fois-ci sans même demander l’avis des danois occuper par l’Allemagne.

§         1941 - 45 : 2ème guerre Mondiale :

 

o       Destruction des villes européennes et japonaises par des bombardements classiques et atomiques qui n’ont pas écourté la guerre d’une heure, mais ont enrichi les industriels (un raid = 1.000 bombardiers + 200 chasseurs d’escorte = 4.200 moteurs, 5.000 t. de bombes, 13.200 mitrailleuses de 12,7 (12 par bombardier, 6 par chasseur), etc...)

 

o           Faire la guerre avec le sang des autres. On leur fourni du matériel pour cela (convoi  

 

maritime de l’Arctique pour les russes, pont aérien himalayen pour les chinois, parachutages (avec les anglais) pour les mouvements de résistance).
Seul le front pacifique central ne comprendra que des troupes exclusivement américaines (et encore, en 1945 une escadre anglaise le renforcera).
A titre informatif : les campagnes d’Afrique du Nord et d’Italie (avec anglais et français), de Sicile (avec anglais), de Normandie (avec anglais, canadiens, puis français), de Provence (avec français), d’Arnhem (avec anglais et polonais), d’Allemagne (avec anglais, canadiens et français), d’Insulinde (avec hollandais, anglais et australiens), de Nouvelle-Guinée (avec australiens), de Birmanie (avec anglais et chinois), de Corée (avec russes).

 

Il faut savoir que les pertes US depuis 1865 (guerres mondiales, Corée, Vietnam, etc…) sont loin d’atteindre le chiffre des seules pertes du seul camp nordiste de la Guerre de Sécession. De là date cette politique qui consiste à utiliser au maximum le sang des autres.

o       A l’issue de cette guerre, les USA occupent de gigantesques territoires : Bavière, Hesse et Württemberg, Basse-Autriche et Salzbourg, secteurs de Vienne et Berlin, Japon, toutes les îles du Pacifique ex-allemandes qui étaient devenues japonaises en 1919 (qui seront utilisées pour les tests nucléaires [Bikini]). L’Arabie Saoudite devient une chasse gardée, des garnisons sont installées en France, Italie, Corée du Sud, Thaïlande. L’Europe occidentale, Grande-Bretagne incluse, passe sous tutelle économique américaine (plan Marshall).

§         1946 : soutien de Ho Chi Minh au Vietnam contre le retour des français.

§         1947 : Intervention aux côtés des britanniques en Grèce.

§         1949 : Défaite de l’allié Tchang Kaï-Chek qui se réfugie à Formose évacué par les japonais.

§         1949 : Création de l’OTAN en riposte au blocus soviétique de Berlin.

§         1950-53 : Guerre de Corée : à la suite des agressions, infiltrations, sabotages continuels des sudistes dirigés par le dictateur Syngman Rhee (ce que nous savons depuis peu, la propagande US ayant toujours fait croire que c’était le Nord l’agresseur), attaque brusquée du Nord communiste qui faillit de peu l’emporter. Contre-offensive de MacArthur, proconsul américain pour l’ensemble de l’Asie qui occupe tout le nord et menace la Chine de Mao. Intervention de ce dernier qui descend à nouveau très au sud. Ce n’est qu’avec un immense effort dans une guerre de tranchées digne de la guerre 14-18 que les USA et leurs alliés parviennent péniblement à revenir, presque, mais pas tout à fait, à la frontière de 1950. Supériorité matérielle occidentale et supériorité numérique chinoise s’annulent. Seul l’emploi massif du « tapis de bombes » par l’aviation US et le massacre des populations civiles, réfugiés inclus sous le prétexte qu’il y avait parmi eus des « infiltrés » (soit tuer 100.000 innocents pour éliminer les 30 coupables qui sont parmi eux et que l’on ne peut reconnaître), permit d’éviter la formation d’une guérilla sur ses arrières comme cela sera le cas au Viêt-Nam ou actuellement en Irak. La terrible guerre de Corée dont on ne commence que depuis peu de temps à savoir toute la vérité, faillit bien devenir la 2ème défaite de l’Histoire des USA et dégénérer en 3ème Guerre mondiale.

§         1951 : les USA et l’OTAN s’installent définitivement en Islande. Les raids de reconnaissance stratégique violant l’espace aérien russe et chinois sont continuels. Curtis Le May, Cdant de la nouvelle US Air Force, multiplie les simulacres d’attaque nucléaire aérienne. La chasse soviétique est dépassée.

§         1951 : Installation de bases en Portugal salazariste.

§         1951 : Installation de bases au Maroc et en Tunisie. Elles serviront pour des actions clandestines destinées à provoquer l’effondrement de la France en Afrique du Nord.

§         1953 : Installations de bases en Espagne franquiste.

§         1954 : Défaite de l’allié français en indochine. Les USA refusent d’intervenir. A la conférence de Genève, Allan Dulles essaye de faire capoter la négociation. Seul la ténacité de Mendès-France et de Chou En-laï permet d’aboutir.

§         1954 : Intervention au Guatemala, éviction d’Arbenz qui vient de nationaliser l’United Fruit C° et installation d’Armas.

§         1954 : Installation du Chah en Iran et éviction de Mossadegh.

§         1955 : Les américains soutiennent Diem au Sud-Vietnam et magouillent pour obtenir l’éviction définitive des français.

§         1957 : Les menées de Diem amène la formation du Viêt-Cong et l’arrivée de « conseillers  » US pour les contrer.

§         1958 : Intervention au Liban.

§         1958 : Intervention diplomatique sur la guerre d’Algérie pour emm. les français (et pour mettre la main sur le pétrole récemment découvert).

§         1960 : Pour mettre fin aux violations continuelles de l’espace aérien soviétique et chinois par les avions de reconnaissance US et vu l’infériorité de la chasse soviétique (près de 1.000 avions abattus depuis 1945 d’après une récente enquête), Khrouchtchev utilise les nouveaux missiles sol-air et mets fin à ces reconnaissances (en pure perte, car elles sont immédiatement remplacées par des satellites espions).

§         1961 : Échec de l’intervention à Cuba face à l’éviction de Batista par Fidel Castro et Che Guevara en 1959. La contre intervention de l’URSS en 1962 faillit dégénérer en guerre nucléaire.

§         1961 : Kennedy, évoquant la conquête de l’Ouest américain et son extension jusqu’aux rivages de la Chine, maintenant bloqué par Mao ; offre aux américains la nouvelle frontière, l’espace et la conquête de la Lune avant les soviétiques.

§         1963 : Avec l’ONU, pour la 1ère fois, intervention de troupes US en Afrique, au Katanga.

§         1963 : Les USA éliminent Diem et installent Thieu et

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article