Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

Salauds de riches ! Cons de pauvres !

28 Octobre 2008 , Rédigé par momo Publié dans #Politique

Ce tract est probablement le dernier que distribuera PàG tellement il apparaît que ça ne sert à rien de perdre son temps à faire de la politique dans ce pays d’abrutis.

Vous méritez bien Sarko comme président, élu majoritairement par vous d’ailleurs. Un président parfaitement représentatif d’un peuple d’autistes !

 

 

Salauds de riches ! Cons de pauvres !

 

La dernière campagne du FN : « Marre de se faire plumer ! » ne vaut que pour ces idiots de la classe moyenne qui veulent jouer aux riches. Bien fait pour ces koulaks !

Mais cette campagne amène à gratter un peu plus profond que le racolage démago pour comprendre les causes RÉELLES de la crise.

 

Car il faut bien le dire, la crise que subissent les riches et la classe moyenne… est indirectement… la faute aux pauvres (mais qu’ils se rassurent, ils seront bientôt eux-aussi touchés avec les licenciements et les hausses de loyers qui vont venir).

En effet, si au cours de ces dernières années, vous vous étiez plus mobilisés, syndiqués, engagés politiquement (de préférence chez nous ; chez les communistes, ça sert à rien) pour défendre de VRAIES hausses de salaires ; les riches auraient fait moins de profits. Et quand on voit ce qu’ils en ont fait de ces profits à cause de votre lâcheté, c’est à dire spéculer ; on peut affirmer sans ambages que la crise est bien de la faute des pauvres à l’origine. Quand on pense qu’il y a des cons qui ont été jusqu’à renoncer aux 35 heures et aux RTT, travailler le dimanche, soi-disant pour sauver l’entreprise ou gagner un petit peu plus, mais surtout pour permettre aux patrons de s’enrichir plus… et de spéculer plus.

La classe moyenne n’est pas en reste et montre même l’exemple avec ses cadres qui depuis des années schlaguent de plus en plus les travailleurs, acceptent des horaires infernaux, des salaires en baisse… et votent pour les candidats de la bourgeoisie.

 

Oui, s’il y avait eu moins de profits, il y aurait eu moins de spéculation et peu ou pas de crise. C’est l’évidence !

Le résultat est que tout l’argent auquel vous avez renoncé volontairement, ramassis d’esclaves volontaires (et qui aurait du servir à l’économie réelle), s’est retrouvé dans l’économie virtuelle et financière et est aujourd’hui perdu pour vous comme pour les riches.

 

Cela ne prouve qu’une chose, c’est qu’à part savoir parler, les riches sont loin d’être aussi intelligents qu’ils le prétendent. Ils peuvent même être franchement cons.

 

Mais se rajoute les élections où les pauvres votent pour eux et n’adhèrent pas à PàG parce qu’ils pensent que les riches sont des gens plus sérieux et compétent que nous.

 

Là c’est vous qui êtes vraiment très cons (en plus d’être marrons !).

 

Espérons que maintenant vous avez ENFIN compris. On attend vos adhésions !

 

 

 

Ce texte est à reproduire en tract et à distribuer chez les pauvres.

 

La crise actuelle est la parfaite démonstration du bien fondé des observations de Paul Lafargue (http://poilagratter.over-blog.net/article-20304205.html) où il stipendiait cette même stupidité des travailleurs. La seule différence est qu’au lieu de générer de la surproduction (ce qui sera encore le cas en 1929), c’est beaucoup trop de profits et de plus-value qui va être générée.

 

Qu’il serve non seulement à votre édification pour ceux d’entre-vous qui, bien que venant régulièrement sur ce site, n’ont toujours rien ou presque rien compris (comme le prouve le faible courriel reçu) (ce qui démontre l’ampleur du travail qui reste à faire) ; mais surtout parce qu’il est impératif que le message passe. Et pour cela, ça ne peut se faire sans vous (au moins vous servirez à quelque chose !).

 

Car il est singulièrement frappant de noter que personne, absolument personne, pas même les anarchistes ou les communistes (Lafargue était pourtant le gendre de Marx), ni même les autres reichiens ; ne fait le rapprochement entre cette crise et le fait que l’on travaille de trop, beaucoup trop.


Là-aussi, à rapprocher du dernier commentaire reçu. Va bosser esclave ! 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article