Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

Azawad : Sahara, les magouilles gaullistes-FLN

12 Avril 2012 , Rédigé par momo Publié dans #Histoire

Sahara : les magouilles gaullistes-FLN

 

En 1956, les « protectorats de Maroc et de Tunisie »* deviennent indépendants et le sud marocain…

 

 

!C!cgdgwBWk~$(KGrHqUOKpQEy+jC5kbhBNC99GNugQ~~ 3

Carte du Maroc avant l’établissement du protectorat

 

… est confisqué au profit de l’Algérie qui reste française.

 

 

carte algerie

Carte de l’Algérie française

 

En 1960, les pays qui constituent l’AOF (Afrique Occidentale Française) deviennent indépendants (sauf la Guinée qui l’est depuis 1958).

 

Les frontières de ces pays et de l’Algérie française sont alors découpées de façon à ce que la plus grande part du Sahara « utile » soit intégré dans l’Algérie française, et notamment le polygone de Reggane (expériences de la bombe A et tir de nos 1ers missiles puis satellites artificiels) ainsi que les sites pétroliers d’Hassi-Messaoud.

Le reste est abandonné aux états noirs du Mali, du Niger et de la Haute-Volta (futur Burkina-Faso) sans demander l’avis des populations indigènes, notamment Targui (Touareg).

En 1960, la guerre d’Algérie est quasiment gagnée par l’Armée et personne n’imagine ce qui va suivre. Il s’agit donc de garder les meilleurs territoires pour la France.

 

 

carte%20sahara

1306004 

 

Sahara « utile »… et algérien français… puis algérien tout court.

 

En 1962, la France est vaincue et reconnaît l’indépendance algérienne…limitée aux 3 départements de l’Algérois, de l’Oranie et du Constantinois.

Refus des algériens qui exigent tout à Évian et grosse colère du Général qui s’est bien fait flouer par le FLN avec qui il négociait en secret dans le dos de ses soldats et des pieds-noirs.

Finalement, un compromis est trouver et le Sahara ne reviendra à l’Algérie qu’en 1965 une fois que la France aura déplacé son site nucléaire en Polynésie et son site de fusées en Guyane. Un accord pétrolier avantageux est la monnaie d’échange.

 

C’est ainsi que les Touareg se sont retrouvés partagés et occupés par les noirs et les arabes.

 

carte

Carte des minorités en Afrique du Nord et de l’Ouest, minorités… majoritaires dans les régions où elles vivent.

 

Enfin, vient se greffer aux conneries gaulliennes, les conneries sarkosiennes, c'est-à-dire les conséquences du soutien aux islamistes libyens. Le mouvement de l’Azawad (partie nord du Mali, elle-même partie du territoire Touareg) s’est vu renforcé par un certain nombre de Touareg qui était au service de Kadhafi (une partie du territoire Touareg est en Libye), ce qui a permis de prendre Gao puis Tombouctou ; mais ils furent immédiatement suivis par 3 contingents islamistes :

1.      Des libyens libérés par leur victoire et cherchant de nouveaux combats.

2.      AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique) initialement basé en Algérie devenue islamiste et auteur de nombreux raids en Mauritanie, Niger et Mali. Ils détiennent toujours des otages français.

3.      D’autres islamistes, noirs ceux-là, en provenance du Nigéria.

 

Ces 3 forces, sur-armées, obtiennent rapidement le dessus et font leur jonction sur un territoire récemment libéré par le MNLA et qui est à la conjonction géographique de ces 3 forces.

 

Au lieu de les soutenir, l’incapable et l’incompétent qui nous gouverne soutient… le Mali en pleine crise gouvernementale après un coup d’État et bien incapable de faire quoi que ce soit.

 

http://www.lepoint.fr/monde/mali-les-touareg-vivent-dans-la-terreur-12-04-2012-1450745_24.php

 

 

Comme d’habitude, l’hebo ou travaille Sophie Coignard est l’un des rares à nous donner un aperçu exact de la situation contrairement à d’autres médias (télé notamment) où l’amalgame est comme d’habitude la règle de base de toute désinformation qui se respecte.

 

 

*Le protectorat est instauré sur la Tunisie en 1881 au grand dam de l’Italie qui rejoint la Triplice (alliance de l’Allemagne, de l’Autriche-Hongrie et de l’Italie contre la France et la Russie). Plus tard, en échange de l’accord de la France sur la revendication italienne sur la Tripolitaine (partie de l’actuelle Lybie qui faisait à l’époque partie de l’empire turc), l’Italie reconnaît les « droits » de la France sur la Maroc. En 1911, l’Italie déclare donc la guerre à la Turquie pour s’emparer de sa part… et la France avance ses troupes au Maroc avec l’accord de l’Angleterre (prévu par l’Entente cordiale de 1904). L’Allemagne par contre s’oppose à l’entrée des français au Maroc et envoie une canonnière à Agadir où se trouve un petit comptoir commercial allemand depuis 1905. Finalement, la guerre entre la France et l’Allemagne n’aura pas lieu à ce moment, la Russie n’étant pas prête à nous soutenir. La France établi donc son protectorat sur le Maroc en échange de concessions territoriales à l’Allemagne au Kameroun.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article