Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog poilagratter

Pétition pour la libération de Michel Neyret (14… et fin ?)

2 Avril 2012 , Rédigé par momo Publié dans #Politique

Pétition pour la libération de Michel Neyret (14… et fin ?)

 

 

Le compteur de la pétition http://10476.lapetition.be/ est bloqué à 257 signatures depuis maintenant plusieurs semaines.

 

Cela est dû à plusieurs raisons.

 

Il est maintenant certain que Michel Neyret a eu connaissance de notre pétition notamment due au fait que certains de ses proches l’ont signé.

 

Nous n’avons eu aucun contact, ni de lui, directement ou indirectement vu sa situation, ni de ses proches.

Par contre, son site de soutien, tenu par ses proches, a soigneusement viré tous nos commentaires et nous snobent et nous censurent royalement.

 

Leur position est celle de leurs avocats qui est de s’en tenir UNIQUEMENT à l’aspect légal et en AUCUN CAS d’en faire une affaire politique.

 

Nous tenons à faire remarquer l’imbécillité d’une telle position puisque légalement, il est… coupable. S’il sort de prison, ce qui n’est toujours pas le cas vu l’incompétence de ses avocats que Michel Neyret et ses proches se refusent de désavouer, ce sera pour être condamner et y retourner.

 

Seul, le politique peut l’innocenter en retoquant la Loi qui le rend coupable. S’ils ne sont pas capables de comprendre ça, et que nous sommes le seul Mouvement politique à tenir ce discours ; qu’ils se démerdent.

 

Notons que cette pétition a obtenu le meilleur score, et de loin, de toutes les pétitions quez nous avons faites et que l’on a du mal à comprendre pourquoi Michel Neyret et ses proches refusent de tirer parti de l’immense sympathie que son sort à suscité.

 

M’enfin, après tout, c’est comme les pseudo-résistantes françaises à l’épilation ; on ne pourra que re-citer ce proverbe taoïste : « On ne peut pas faire le bonheur des gens contre leur volonté ».

 

En langage PàG, ça donne : … devinez ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article