Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

le jour du dépassement

5 Septembre 2010 , Rédigé par momo Publié dans #Surpopulation & décroissance

 

L’ « Earth Overshoot Day » - littéralement le "jour du dépassement" - a eu lieu cette année le samedi 21 août.

 

C’est ce que l’ONG inventrice de cette donnée à annoncé.

 

Le jour du dépassement est le jour à partir duquel :

Nous avons consommé les richesses produites par la planète pour l’année en cours.

Le jour à partir duquel la planète n’est plus capable de recycler les déchets que nous avons produits dans l’année.

 

Rappelons que l’année passée, la date avait été le… 25 septembre. La raison en avait été :

La crise économique. La croissance étant de retour, la date du dépassement est donc en recul.

Une sur-estimation des capacités de régénération de la planète par l’ONG.

 

Ceci ne nous étonne guère. On est convaincu depuis le début que nos partenaires dans ce combat contre la surpopulation pêchent par excès d’optimisme. La situation est beaucoup plus grave qu’ils ne le disent.

 

Et VOUS ? VOUS ne VOUS réveillez toujours pas, tas de cons*

 

Ce chiffre veut dire que 2/5 de la population de la planète est de trop. Pas la peine de ressortir les chambres à gaz comme nous en accusent certains. Ils crèveront tout seul… de faim. Et ce sera uniquement de VOTRE FAUTE, de VOTRE LÂCHETE, de VOTRE BOVINISME, tas de cons*

 

D’ors et déjà, nous savons que le prix du blé va considérablement augmenter. Et ce n’est pas fini !

 

Continuez à ne pas nous soutenir, tas de cons* !

 

Soulignons aussi, que pour la 1ère fois de son existence, cette ONG (Global Footprint Network) a déclaré : « Pour inverser la tendance, il faut arriver à ce que la population mondiale commence à décroître ». Un tabou jusqu’à présent, notamment dans la puritaine Amérique.

 

Même les élites finissent par le reconnaître. Et ce n’est pas grâce à VOUS, tas de cons et de lopes !*

 

Un aveu encore bien timide et bien tardif qui confirme le dicton : « Trop peu, trop tard ! ».

 

Seul un prise de conscience populaire (c’est déjà le cas pourtant, car VOUS SAVEZ que c’est vrai), mais surtout une action déterminante de VOTRE PART pourra faire bougez les choses plus rapidement.

 

C’est dans votre intérêt, tas d’abrutis* ! Les riches se réserveront les places dans les canots de sauvetage comme lors du naufrage du Titanic.

C’est surtout à ceux d’entre-vous de la classe ouvrière qui ont des gosses que je m’adresse : pourquoi faites-vous des gosses, tas de cons(nes)*, si c’est pour les condamner à mort ?

 

 

*Le discours « tas de cons ! » ne s’adresse évidemment qu’aux anciens (depuis 2007) qui viennent ici et ne font rien, n’ont jamais rien fait pour cette Cause. Il ne concernera évidemment les nouveaux que s’ils sont aussi cons(nnes) que ces anciens. Le discours « tas de cons » est apparu à la fin de l’été 2008 en constatant que la masse était devenue complètement bovine. Ce qui était le rêve du Système dans les années 70 vient, hélas, de devenir une réalité quasi presque complète. Au printemps 2009, la campagne « Oise » l’a encore reconfirmé et on dépasse maintenant, avec l’échec de la pétition (été 2010), l'invraisemblable.

 

 

Adhérer à PàG est dans VOTRE intérêt, tas de cons* !

 

Continuez à signer et à faire signer la pétition (http://lapetition.be/en-ligne/petition-7343.html) de nos amis de http://www.demographie-responsable.org/.

 

P1000459

 

Et surtout ne vous laissez pas induire en erreur par les lamentables tentatives de récupération (ici une affiche du NPA du même acabit que celle du parti de Mélenchon évoquée la semaine dernière sur ce Blog).

Elles sont à la fois l’aveu de l’existence d’un problème… et la négation de ce qu’il faut faire pour le résoudre : le réchauffement climatique est la conséquence de l’excès de CO2,  lui-même le résultat de nos activités pour nourrir, loger et donner du travail à une population humaine trop nombreuse. Hors, les communistes nient la réalité de la surpopulation… tout comme les capitalistes et les religions (« Croissez et multipliez ! » Genèse 28-3) qui en sont la cause.

 

 

« Le téléspectateur est abreuvé d’invitations à modifier ses gestes quotidiens pour « sauver la planète » comme si c’était la planète et non l’homme qu’il s’agissait de « sauver ». La planète en a vu d’autres et sera là bien longtemps après que l’homme en aura disparu […] la planète est indifférente à la survie de l’homme. »

 

André Lebeau in L'enfermement planétaire, p 265, 266

 

« ...la planète traitera l'homme comme un animal ordinaire » p 298

 

« On objectera que l'altération du climat fait, depuis peu, l'objet d'une médiatisation intense. Mais, précisément, ce privilège accordé à une dimension de la menace tend à occulter toutes les autres. » p 299

 

En outre, il faut rappeler que s’il n’y a seulement qu’1 milliard de gens qui crève de faim, c’est bien grâce au capitalisme, aux engrais, aux OGM, et à l’agriculture industrielle privée. Si on rétablissait les kolkhozes communistes ou passait au bio des Verts gauche-caviar bobos partout, la production s’effondrerait en quantité et pas même la moitié de l’Humanité actuelle serait nourrie.

Et c’est bien pour que l’on puisse passer au bio qu’il faut d’abordréduire la population mondiale.

C’est dire l’à côté de la plaque des communistes… aujourd’hui comme hier du reste.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
<br /> <br /> Sacrée polémique ! Je vais décevoir tes espoirs ("j'espère que je me trompe") : maintenir notre niveau de vie d'occidentaux est pure illusion, je suis d'ailleurs surpris qu'un tel objectif vienne<br /> de toi ! Par contre il ne s'agit pas pour moi de ne rien faire (tu écris "Par contre, si effectivement on ne fait rien") puisque j'en appelle comme tant d'autres à la relocalisation économique et<br /> énergétique et à la décroissance.<br /> <br /> <br /> La décroissance démographique devra accompagner ce chantier, non s'y substituer. Nous en sommes encore loin.<br /> <br /> <br /> Tu es d'accord, là ?<br /> <br /> <br /> Robinos<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Si on parviens à revenir à 2 ou 3 milliards sur Terre et 38 à 42 millions pour la France ; ce qui est l'objectif, il ne sera pas nécessaire de revenir au moyen-age.<br /> <br /> <br /> Le progrès est d'ailleurs souhaitable et même nécessaire pour qu'à long terme on puisse coloniser l'espace.<br /> <br /> <br /> D'ailleurs, il est impossible de stopper le progrès. Si un autre pays refuse nos options, comment lui imposer avec des arcs et des flèches contre ses porte-avions ?<br /> <br /> <br /> <br />
R
<br /> <br /> Sur ta certitude de vouloir réduire la population humaine, je t'alerte sur le risque que ça peut être un moyen de conserver notre niveau de vie d'occidentaux au détriment de plus<br /> pauvres. Tandis que si nous réduisons notre niveau de vie et relocalisons l'économie (productions et consommations), la "sur"-population cesse éventuellement d'être un problème.<br /> <br /> <br /> On peut écouter Paul Ariès à ce sujet sur<br /> <br /> <br />  http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/parenthese/index.php?id=94574<br /> <br /> <br /> Robin<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> C'est justement le but : maintenir notre niveau de vie et permettre aux pays qui accepterons de suivre cette voie de s'élever à ce niveau aussi.<br /> <br /> <br /> Par contre, si effectivement on ne fait rien, il y a fort à parier que ce que tu sembles souhaiter (j'espère que je me trompe), nous amènera à voir notre niveau de vie baisser et se rapprocher de<br /> celui du Tiers-Monde. C'est déjà d'ailleurs le cas puisque les régressions sociales contre lesquelles nous luttons (les retraites dernièrement) en sont les inévitables conséquences.<br /> <br /> <br /> Droite comme Gauche sont d'ailleurs d'accord pour le nier. D'où notre combat !<br /> <br /> <br /> <br />