Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

La presse lèche-cul de l’ « Oise » se rebiffe.

7 Janvier 2010 , Rédigé par momo Publié dans #Politique

La presse lèche-cul de l’ « Oise » se rebiffe.

 

Alors que nos nombreux communiqués, le printemps dernier, n’ont été, ni publiés, ni évoqués, ni même fait l’objet du moindre accusé réception d’élémentaire politesse ; par contre il n’en est pas de même de nos « plus mauvais vœux » (voir actualité N° 99) que l’on vient d’envoyer à exactement ces mêmes journaux. Les réponses ont même été des plus rapides.

 

Voilà ci-dessous l’échange de mails qu’ils ont provoqué chez ces lèches-culs du Système, dont on découvre en sus, l’énormité de l’inculture, qu’on entrevoyait déjà en lisant leurs articles. Vous les détestez, les haïssez ? Alors lisez, ça vous confirmera sur la VRAIE nature de cette presse de merde. On vous rappelle que ça se lit du bas vers le haut.

 

 

Alors Albert Camus doit être encore plus malade que moi. Si pour toi un intellectuel est un malade paranoïaque, j'aimerais bien savoir quelles études tu as faite, quelles sont tes connaissances en politique (la vraie, pas celle de ton pote Bayrout), etc...

Je meure d'envie de publier ça pour faire de la publicité à ton torchon (dont tous les intellectuels savent que c'est un torchon populeux digne successeur de France-Soir, dont les articles rasent les paquerettes pour être accessible �� la masse au lieu de chercher à élever le niveau de la dite masse ; et participre de l'abaissement du niveau de cette masse). Heureusement, les "gratuits", de même niveau que ton "parisien", parce que gratuit, vous mettrons bientôt au chômage. La plupart des gens ne l'achète que pour le PMU qu'il n'y a pas encore dans les gratuits.

Que tu n'es rien compris ne m'étonne donc pas. Rassure toi, t'es pas la seule. Et comme y'en beaucoup, et même de plus en plus qui comprennent... je te laisse conclure : retourne à l'école.

Par ailleurs, on verra bien au niveau des stats journalières si on observe un pic significatif que l'on observe lorsqu'une personne consulte le Blog (au moins 200 à 300 pages : ce qui est un minimum ; on ne peut émettre un avis sur Camus par exemple, en n'en lisant que 3 pages)

> Message du 05/01/10 à 12h39
> De : "XXXXXXXX"
> A : antiintox@voila.fr
> Copie à :
> Objet : Re: [Liste_60_Creil] voeux {01}
>
> 

Figurez-vous que j'ai effectivement déjà consulté votre blog, par conscience professionnelle, et que je n'ai absolument rien compris à votre délire paranoïaque...

Un conseil : faites-vous soigner. Vous n'avez vraiment pas l'air d'aller bien.

----- Original Message -----

From: antiintox@voila.fr

To:    XXXXX

Sent: Tuesday, January 05, 2010 12:29 PM

Subject: Re: [Liste_60_Creil] voeux {01}

> C'est journaliste et ça c'est même pas lire ? Voir Blog !

> Qui je représente ? Poil à Gratter : c'est écrit dessus comme le Port Salut ! Encore une fois, apprenez à lire !

> Décidemment, va falloir faire le ménage dans ce Système politique pourri, stalinien, fait de gens qui ne fonctionne qu'avec des étiquettes pré-collées du type Droite - Gauche et Cie, de votre propre invention qui plus est et qui ne veut rien dire du tout.

> Rien que ça, c'est déjà tout un programme. mais ça vous dépasse manifestement. 

> Message du 05/01/10 à 12h21
> > De : "XXXXXXXX"
> > A : antiintox@voila.fr
> > Copie à :
> > Objet : Re: [Liste_60_Creil] voeux {01}
> >
> > 

Euh vous êtes qui ? Vous représentez quoi ?

 

On comprend pourquoi avec des journaleux valets pareils, notre campagne n’a pas eu le moindre écho au contraire des pétitions de Caroline Cayeux.

On a, par décence pour cette conne (c’est hélas une fille qui ne s’est même pas aperçu que nous somme un mouvement féministe ; du reste il est peu probable, à sa décharge, qu’elle est lue les pages en question), censuré son nom ; notamment en regard du fait que Jacques Attali et Balladur (et même Sarkosy qui pensa un temps supprimer les départements) seraient donc, selon elle, des « paranoïaques », des « malades », puisqu’ils ont tenu le même discours que nous et nous l’ont même volé sans avoir eu la décence de nous citer. Stupéfiant ! Nul doute que s’ils nous avaient cité, cette professionnelle de la lèche eût tenu à notre égard un tout autre langage. En outre, consulter veut probablement dire survoler en 30 secondes dans son jargon. Nos stats journalières le confirme du reste. Pas de pic significatif ce jour-là.

En plus, « par conscience professionnelle », nous dit-elle, avouant ainsi implicitement que faire son boulot (c'est-à-dire vérifier les sources, une obligation élémentaire) la pompe lourdement. Douteux qu’elle tienne le même discours lorsque Caroline Cayeux lui envoie ses discours.

Ne parlons même pas du fait qu’elle ne comprend strictement rien à ce que j’écris… alors que je m’exprime en langage populaire pour permettre même aux cons de comprendre justement. Camus étant plus complexe que moi à lire, cet auteur réputé, panthéonisable qui plus est, doit être un sacré malade pour cette conne prétentieuse.

 

Et son patron de s’en mêler. Toujours à lire de bas en haut.

 

France-soir a disparu (ou presque) et personne ne s'en plaint.

Si vous faisiez correctement votre travail, si vous n'étiez pas du niveau des gratuits, c'est à dire le plus bas, plus de gens l'achèterait votre canard et il n'y aurait pas de suppression d'emploi.

Quand on voit qu'il n'y a eu aucune publication, ni évocation de notre campagne du printemps 2009 (voir notre Blog :

L’Oise, la bêtise 1 & 2 : http://poilagratter.over-blog.net/article-29664641.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-30153437.html

L’Oise, la bêtise, record battu : http://poilagratter.over-blog.net/article-29664452.html

L’Oise, la bêtise, record encore battu : http://poilagratter.over-blog.net/categorie-1261663.html

L’Oise : les leçons : http://poilagratter.over-blog.net/article-31576949.html

L’Oise : épilogue 1 & 2 : http://poilagratter.over-blog.net/article-32914721.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-35024913.html)

malgré les nombreux courriels que l'on vous a adresser, pas même le moindre accusé réception d'élémentaire politesse ; il y a de quoi se marrer de voir que vous dire vos 4 vérités vous fait, là, réagir. Et en bons valets du totalitarisme systémique, toujours sans vouloir prendre conscience des causes mêmes des méventes de votre torchon

Vous m'avez convaincu de publier cet échange de mail la semaine prochaine sur mon Blog

Ce sera accompagné du texte en PJ (l’appel du CNR en bas de page) que je vous conseille de méditer.... des paranoiaques comme moi probablement, selon votre collaboratrice. 

> Message du 05/01/10 à 18h38
> De : "XXXXXXX"
> A : antiintox@voila.fr
> Copie à : oisematin@leparisien.presse.fr
> Objet : Re: [Liste_60_Creil] voeux {01}
>
> 

Bravo pour votre tact et votre subtilité au moment même où un plan social menace des dizaines d'emplois dans notre journal.

J'ignorais qu'il puisse encore exister des gens assez médiocres pour souhaiter le malheur des autres. Si grâce à nous les impôts locaux vont pouvoir augmenter, grâce à vous, la bêtise crasse augmente de façon vertigineuse sur le web...    

   

Il reconnaît déjà être responsable de l’augmentation des impôts (quel hypocrite, c’est vraiment une seconde nature chez lui), mais voilà que, comble de l’imbécillité dont il nous accuse, nous serions, NOUS responsable des licenciements de sa boîte.

Quand vont-il enfin s’interroger sur les vraies raisons de la baisse des ventes d’un journalisme en dessous du médiocre (mot qu’il emploi encore à notre égard), sans chercher systématiquement des boucs émissaires (Blogs, surtout ceux d’un bon niveau comme le nôtre que les gens préfère lire à leur torchon ; « gratuits » du même niveau, etc…), sans s’apercevoir que c’est eux les médiocres, sans parler de leur inobjectivité et de leur lèche-cul-isme. C’est quand même pas moi qui consacre chaque semaine au moins une page entière à un Bayrou qui n’est même pas capable de remplir une salle de 200 places pour faire croire aux français que c’est quelqu’un de très important… alors qu’il l’est juste un petit peu plus que nous… et qui nous ignore totalement alors que l’on a distribué dans le 60 au printemps 2009 10 fois plus de tracts que tous les partis réunis au cours de cette même année.

Même un « gratuit » comme Direct Matin est d’un niveau plus relevé avec tous les jours une page faite par l’excellent Courrier International.

On censurera aussi son nom par décence mais surtout pour éviter un procès type stalinien.  

 

Cet autre journaleux là l’a lui aussi en travers. Les politicards traditionnels leur lèche le cul et il n’ont manifestement pas l’habitude de la vraie démocratie : celle des Blogs et du discours à la « Coluche » politiquement incorrect.

A nouveau, on vous rappelle que ça se lit de bas en haut.

Tu manques pas de culot ! A ce que je constate, c'est toi l'anonyme qui ne signe même pas sa réponse. Quand à moi, Momo, il y a mon nom, mon prénom et mon N° de tél sur le 1er article de presse qu'un journal sérieux m'a consacrer.

Ce que tu devrais savoir si tu faisais ton boulot correctement.

On trouve aussi mon N° de tél sur mes tracts.

Pour un anonyme...

Preuve que j'ai bien raison de ne pas souhaiter de bon voeux à des journaleux de votre espèce, la honte de votre profession ; on s'en est aperçu lors de la campagne "Oise" du printemps dernier.

A part lécher le cul des notables du département...

> Message du 05/01/10 à 11h52
> De : "oisehebdo-beauvais"
> A : antiintox@voila.fr
> Copie à :
> Objet : Re: voeux
>
> Bravo d'être aussi intelligent et aussi clairvoyant !
> Bravo pour votre "courage" de rester anonyme...

 

 

Incroyable non ? Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! On publiera prochainement l’article évoqué (dans l’Huma qui plus est) afin, aussi, de prouver une fois pour toute mon antériorité sur tous les autres dans le discours « poil ».

Pour finir, la cerise sur le gâteau (dont le noyau devrait étrangler ces journalistes pourris, cons et vendus) : quelques extraits de l’…

 

Appel à la commémoration du 60ème anniversaire du programme du Conseil National de la Résistance (CNR) du 15 mars 1944

Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre (1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l'héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle.

Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et soeurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste. Mais cette menace n'a pas totalement disparu et notre colère contre l'injustice est toujours intacte.

Nous appelons d'abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l'anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944 : Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des " féodalités économiques " , droit à la culture et à l'éducation pour tous, presse délivrée de l'argent et de la corruption, lois sociales ouvrières et agricoles, etc.
Comment peut-il manquer aujourd'hui de l'argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales, alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l'Europe était ruinée ? Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.

Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l'amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous. Nous n'acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944.

Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : " Créer, c'est résister. Résister, c'est créer ".

Signataires : Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey.

Le 30 mars 2004.

Des malades paranoïaques eux aussi…

 

Ce n’est pas un hasard si le Parisien libéré ne s’appelle plus que le Parisien.

 

Cet appel des anciens du CNR est des plus intéressant, car il démontre que, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche, nous ne sommes pas les seuls à penser que nous sommes à nouveau sous le joug d’un pouvoir totalitaire dont la presse « officielle », la médiacratie, n’y est pas pour rien (voir les interviews sabotés, orientés, truqués de nos anciens partenaires par Evelyne Thomas ou celui par le gratuit 20’’). Certes ce n’est pas encore la Chine pop, la Corée du Nord ou l’Iran, mais c’est plus insidieux et hypocrite ; mais comme là-bas, de plus en plus, c’est les bloggeurs, comme nous, qui constitue désormais la presse libre et résistante de notre pays.

Qu’on y prenne garde : la violence des réactions (totalement absentes par contre au printemps dernier) de la presse officielle (comme celle de la presse d’Etat en Russie, en Chine ou en Iran), qui pourrait même ne pas hésiter à utiliser l’argent (de la publicité) (qu’ils prétendent ne pas avoir pour sauvegarder les emplois) en avocats pour nous ruiner, voir nous interdire ; n’est pas à prendre à la légère. Les anciens du CNR ont raison de parler de fascisme à leur encontre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article