Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

Epilogue

25 Janvier 2010 , Rédigé par momo Publié dans #Sociétal

Epilogue :

 

 

sans titre1 

sans titre3
sans titre4
sans titre6
sans titre7
sans titre8
sans titre9
sans titre10
sans titre11
sans titre12
sans titre13
sans titre15
sans titre16
sans titre18
sans titre19
sans titre20
sans titre21
sans titre22
sans titre23
Ce pourrait être l’épilogue de ce Blog qui va probablement fermer ses portes. Le Mouvement est suspendu depuis près de 3 ans maintenant à cause de votre absence d’adhésions et de l’échec des ESE ; quand au Blog, il devait s’arrêter 1 an plus tard si le 4ème ESE était encore un échec.

Il a survécu un peu plus pour pouvoir mettre en ligne tous ce que les communistes n’auraient jamais accepté d’y voir mais il fallait avant cela leur donner une dernière chance avec le 4ème ESE.

Veni, vidi, vici ; on a vu et on a été convaincu de leur volonté de trahir la Cause.

 

Après avoir tenté de lancer un 5ème ESE qui n’a suscité strictement AUCUNE réponse de votre part (y compris des portugaises, pourtant particulièrement sollicitées), ce Blog n’a finalement survécu encore quelque temps que grâce à… votre connerie, devenue, par défaut, le principal sujet d’étude de ce Blog.

 

Voilà un intéressant diorama que des gens intelligents (y’en a quand même, heureusement du reste, mais depuis longtemps convaincu que vous n’êtes que des cons et que faire de la politique pour vous, reviendrait à jouer du Bach devant des macaques (voir un N° précédent)) m’ont envoyer.

 

 

L’auteur parle d’environnement, d’insécurité, d’injustice, etc…

 

Je vais compléter son discours par une parabole à moi :

 

 Montons dans une machine à remonter le temps (inventée par H.G.Wells par exemple) et atterrissons sur le plateau du Vercors en 7/1944.

Ils sont presque tous FTP, c'est-à-dire communistes. Prenons l’un deux qui vient de mourir. Ressuscitons cette grenouille bolcho et emmenons-le dans notre machine. Faisons-le visiter ce pour quoi il est mort, ce que les héritiers de Maurice Thorez ont fait ; faisons-le visiter La Courneuve, les quartiers nord de Marseille, etc…, les 400 citées situées dans quasiment presque tous les départements français qui posent problèmes. Puis ramenons-le vivant avec ses camarades en 7/44 sur le plateau.

Sûr qu’il déserte sur le champ et ira probablement même s’engager dans la Milice.

On pourra faire la même expérience virtuelle avec d’autres anciens certainement pas tombés au champ d’honneur pour voir avec qui couche aujourd’hui leur petite ou leur arrière-petite-fille.

 

 

morts 

Ils n’ont pas fait Verdun pour ça.

 

 

     

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article