Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog poilagratter

Ces cons de trentenaires

4 Octobre 2011 , Rédigé par momo Publié dans #Sociétal

Ces cons de trentenaires.

 

La Génération Silencieuse : ceux qui sont nés avant 1945 : les « anciens ».


Les Baby Boomers : ceux qui sont nés entre 1945 et 1961 : les quinquas et plus.


La Génération   X : ceux qui sont nés entre 1962 et 1976 : les quadras.
 

La Génération  Y : ceux qui sont nés entre 1977 et 1991 : les trentenaires.

 

La Génération Z : ceux qui sont nés depuis la chute du mur : les « jeunes ».

 

Le Parisien du 22/12/2009 titrait en 1ère page : « La Génération gâtée du « Baby-Boom » (BB pour Brigitte Bardot qui l’incarna).

Ah que voilà un bien beau sujet d’article historico-psychologico-sociologique !

 

Gâté ? Mais mon cher, ce n’est uniquement que parce que cette génération a fait ce qu’il faut pour l’être. C’est celle de 68 et de la Révolution sexuelle.

Celle d’avant, était appelée la génération silencieuse. C’est celle qui a fait toute les guerres et fermait sa gueule.

La X, dite « génération porno », les quadras d’aujourd’hui, s’est contentée de profiter des luttes de la génération précédente. C’est elle qui est celle des privatisations, des golden-boys, de la récupération consumériste de la Révolution sexuelle qui d’anti-capitaliste et écologiste hippie est devenue (disco, porno, Madonna) matérialiste et capitaliste.

La Y (pour youth et par référence à ce qui a marqué son époque : Dutroux et Outreau), celle des trentenaires est la pire :

1.      Luttes : aucune. Déjà, avec la précédente, ça baissait ; mais avec celle-là, dite « bof génération », c’est zéro. RIEN !

2.      Rock : clap de fin. A de rares exceptions, il ne sont même plus capables d’en faire, ce qui oblige les anciens à rester sur scène.

3.      Politesse : Après les gens qui monte dans les trains empêchant ceux qui descendent de descendre, l’utilisation des strapontins aux heures d’affluence, ils ne sont pas les derniers à mettre les pieds sur les banquettes. Comment dans ces conditions instituer des cours de morale pour les jeunes.

4.      1ère génération où l’épilation devient culture de masse.

5.      1ère génération a moitié métissée… ce qui est lié.

6.      1ère génération clonée (téléphone portable et les merdes qui ont suivit dont s’ils savent s’en servir, sont incapable de savoir se servir de ce savoir.

7.      1ère génération qui n’est même pas capable de lire un tract… même de 4 lignes avec photo ou dessin explicatif (et évidemment incapable de se connecter au site indiqué dessus malgré l’outil auquel ils sont clonés qui le permet).

8.      1ère génération à voir son niveau de vie s’effondrer régulièrement, ce que l’on n’avait pas vu depuis… Louis-Philippe 1er.

 

Et on pourrait en rajouter tellement la liste est longue de cette génération de merdeux et d’enc. qui, de plus, croit tout savoir parce qu’elle est aussi la 1ère génération a avoir accès à tout… et gratuitement.

Quand on pense, tas d’abrutis, a ce que l’on aurait pu faire avec ça à notre époque…

 

C’est dire si c’est des cons !

 

Il ne reste donc plus comme espoir que la génération Z (?). C'est-à-dire, sera-t-elle pire (Z pour zoophile), ou sera-t-elle celle qui reprendra la lutte arrêtée après 68… et au point où elle en est restée. Relancera-t-elle la Révolution Sexuelle ? (ce qui implique l’expulsion des intégristes religieux qui l’a stoppée)

En tout cas une chose est sure, comme la BB n’a pu se faire que contre la précédente, la Z ne pourra se faire que contre ces connards de Y, ces abrutis de trentenaires qui ont choisi de retourner à l’esclavage…volontairement.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

momo le haricot 17/11/2016 04:09

Ce texte a été apprécié par quelqu'un qui s'est senti manifestement visé. Son commentaire est péremptoire (non argumenté), fait que d'insultes (celui qui insulte est celui qui a tord car il insulte parce qu'il n'a pas d'arguments et s'il n'a pas d'arguments, c'est qu'il a tord - Confucius) et donc non publié. Quand tu auras de quoi démontrer en quoi j'ai tord, pignouf, je te publierais. Ton commentaire prouve au contraire que j'ai bel et bien raison !