Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

Alors ?

12 Octobre 2009 , Rédigé par momo Publié dans #Poil à gratter

Alors ?

Vous attendez quoi ?

 

Les stats sont en baisse…

 

 

…, normal, ce Blog étant suspendu ; mais étonnamment, y’a encore beaucoup de monde.

 

Alors, qu’est-ce que vous venez faire ici ? C’est fini ! Y’ a plus rien ! Allez vous faire mettre ailleurs ! Allez voir chez nos anciens partenaires qui consacrent ½ journée tous les 3 ou 6 mois à la Cause anti-épilation. Allez copier des photos de femmes poilues ailleurs pour vous branler. Car, c’est tout ce que vous êtes : des branleurs !

 

Et en plus vous êtes des cons.

 

 

 Presque ? Mais où sont-ils, ces « presque » ?

 

Parce que si l’épilation ne mets pas en cause (du moins à elle seule) la survie de l’homme sur la planète, la surpopulation si !

 

Et comme pour l’épilation où nous avons été les 1ers, pour la surpopulation aussi (et pour la suppression des départements, la suppression du mariage en Mairie (où l’on est encore les seuls pour le moment).

 

Récupérer par d’autres, soit qui n’ont rien fait (nos anciens partenaires), soit qui ont essayé d’en tirer un infâme profit personnel (vendre des tee-shirts, mais comme y’a personne pour vouloir les porter faute de militantisme, bande de cons…) pour l’épilation ; soit, plus intéressant, nous ont plagié (Attali pour les départements) ou repris en plus soft (Yves Cochet pour la surpopulation).

Mais cela ne saurait suffire sans un minimum de soutien de votre part, notamment de la part des moins cons d’entre-vous. Les autres qu’ils aillent se branler ailleurs où qu’ils prennent leur carte s’ils veulent devenir moins con.

Mais, même pour les moins cons, c’est valable aussi car il y a probablement des choses que vous ne comprenez pas. Sinon comment expliquer cette absence de soutien face aux attaques de la secte du FN ? Et comme vous ne laisser pas de commentaires, n’envoyer pas de courriel ; ici on en est réduit à la boule de cristal pour deviner ce qui peut bien se passer dans ce qui vous fait office de cerveau (s’y passe-t-il seulement quelque chose ?).

 

Alors une fois de plus réveillez-vous. J’ai d’autres choses à faire que de jouer au devin !

 

Je vous signale à titre informatif, que le temps presse. Que vous ayez, par votre non participation, causer la défaite quasi définitive de la cause du « velu » (pire, les rares qui ont bougés sont aller… chez ceux qui ne font rien) ; par contre, pour ce qui est de « sauver la planète » comme ils disent, on ne peut pas se permettre de perdre.

Un film comme celui de Nicolas Hulot est une catastrophe. Bien qu’on y voit partout les ravages, la misère due à la surpopulation ; à aucun moment, le mot même de surpopulation n’y est prononcé. Et bien évidemment aucune solution n’y est proposée pour y faire face, n’y même à ses conséquences montrées dans le film.

Ce qui n’empêche pas ces fumiers de journalistes lèche-cul de lui baiser l’anus et surtout d’éviter de prononcer le mot maudit de surpopulation dans les interviews.

Vous rendez-vous compte, bande d’abrutis, que c’est de votre survie (surtout à vous les jeunes, et à vous qui avez des enfants : pourquoi en faire si c’est pour les condamner à mort, bande de connes ?) qu’il s’agit ?

 

Par contre, ce film n’a pas bénéficié, en France, d’un tel soutien et c’est encore nous (mais ce sera peut-être notre dernière action puisque vous ne nous soutenez pas) qui devons nous en charger au moment où le film de Hulot vient masquer (exprès ?) ce film ô combien plus intéressant.

 

"L'âge de la stupidité": un film pour ne pas passer à côté de l'urgence climatique

 

AFP

22/09/2009 22:22

Passerons-nous à côté du défi que représente le réchauffement climatique ? "L'âge de la stupidité", projeté lundi et mardi à travers le monde selon un mode de distribution original, présente ce scénario noir, en espérant mobiliser pour l'éviter.

Mélange étonnant de documentaire, de fiction et de courtes séquences d'animation, le film suit les réflexions d'un vieil archiviste - le comédien anglais Pete Postlethwaite, poignant - qui vit en 2055 dans un monde complètement dévasté par l'envolée du thermomètre planétaire.

Depuis une immense tour où est stockée la "mémoire" du vivant, il visionne, désabusé, des images d'archive - réelles - de notre époque.

"Nous aurions pu nous sauver mais nous ne l'avons pas fait. C'est stupéfiant", lance-t-il, le visage défait, dans une mise en scène volontairement dramatique. "Dans quel état d'esprit étions-nous pour être menacés d'extinction et simplement ignorer cette menace ?".

A travers ces retours dans le temps, il observe les vies de six personnages, bien réels, vivant en différents points du globe (Inde, Etats-Unis, Nigeria, Royaume Uni...), et leur relation à l'environnement, au pétrole, au climat.

Piers Guy, 37 ans, Britannique, tente de développer l'énergie éolienne et se heurte aux féroces oppositions des populations locales. Fernand Parau, Français de 82 ans, guide de haute montagne, regarde les glaciers reculer. Jeh Wadia, entrepreneur Indien de 32 ans, lance une compagnie aérienne low-cost.

Le film a été projeté à New York lundi soir, dans une tente installée dans Manhattan, en présence notamment l'ex-secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, à la veille d'un sommet de l'ONU sur le climat qui réunira une centaine de chefs d'Etat et de gouvernement. La projection et le débat qui suivait la projection ont été retransmis en direct dans plus de 400 cinémas aux Etats-Unis.

Mardi, le film, qui a été traduit en 32 langues par des bénévoles, sera projeté dans plus de 60 pays (www.ageofstupid.net), dans des lieux extrêmement divers: de la Géode à Paris, à une projection gratuite sur une immense toile tendue en bord de mer sur l'archipel de Vanuatu, dans le Pacifique Sud.

Selon les organisateurs, plus de 200.000 personnes à travers le monde devraient voir le film (déjà sorti au Royaume Uni en mars) au cours de ces deux journées.

Le film, qui n'a coûté que 450.000 livres (505.000 euros), a été entièrement financé grâce à une "souscription": 228 personnes ou organisations ont investi entre 500 et 35.000 livres et recevront un pourcentage d'éventuels profits à venir.

La réalisatrice britannique, Franny Armstrong, 37 ans, appelle de ses voeux une mobilisation citoyenne pour aboutir à un accord mondial sur le climat, à Copenhague en décembre.

Franny Armstrong

Le rôle du public, martèle-t-elle, est de rappeler au politique l'équation scientifique : pour tenter de limiter le réchauffement de la planète à + 2 degrés, les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent cesser d'augmenter en 2015.

"Les générations qui sont venues avant nous n'avaient pas connaissance du problème et, pour les générations qui viendront après, il sera trop tard pour faire quoi que soit", explique-t-elle à l'AFP.

"Donc, il s'agit de notre responsabilité. Nous avons le potentiel de le faire, la seule question est de savoir si nous allons, ou non, nous jeter dans la bataille", ajoute-t-elle, espérant que l'histoire retiendra "une génération non-stupide qui a abouti à un accord génial à Copenhague".

 

L’âge de la « stupidité » ? A dessein, l’auteur a employé un mot soft. Ici, on emploie des mots à peine plus hard. Et pourtant, ça arrache les oreilles de certains. C’est bien que vous êtes vraiment des cons (des stupides).

Et vu l’absence de soutien pour que ce Blog continue : c’est que vous l’êtes au carré (cons2) pour ne pas employer le pléonasme « stupide cons ».    

 

Rappelons aussi l’équation de Jared Diammond :

 

L’incapacité d’anticiper un problème avant qu’il se manifeste.

L’incapacité de percevoir un problème alors qu’il est présent.

L’incapacité de résoudre (et même de tenter de résoudre) un problème alors qu’il est perçu.

Le maintien d’un système de valeurs sociales inadaptées à la nouvelle situation.

 

Pour les cons, Jared Diammond est celui qui a étudié les civilisations disparues et surtout, les causes de leur disparition. Si vous aviez pris votre carte, vous le connaîtriez, bande de cons. Internet, c’est gratuit, mais il y a des limites à la gratuité… surtout lorsque vous ne soutenez même pas, ce qui est gratuit en plus, ce Blog par vos commentaires.

 

Alors, ça vaut pas le coup de se bouger lorsque l’on sait (désormais prouvé vu les affaires récentes sus-citées) que RIEN de se fera si ce Blog disparaît ?

Moi, je m’en fous ; comme me l’écrivait un connard de bleu de la secte du FN ; je suis plus près du trou que de ma naissance (quoiqu’en 2055, je pourrais être encore là).

Que ce crétin se foutent de l’avenir de l’humanité et attende la mort comme une délivrance n’a rien d’étonnant pour un gnostique ; par contre, pour vous, chers lecteurs, c’est beaucoup plus surprenant.

 

Mettez-vous bien ça dans la tête : RIEN ne se fera sans ce Blog et PàG. Rien qui n’aille dans le bon sens en tout cas, car les initiatives des gens que vous avez élus, comme la taxe carbone (combien d’entre-vous ont signé la pétition Hulot et râle maintenant avec cette taxe, bande de cons ?), ne sauvera pas la planète et augmentera la pauvreté des plus pauvres.

Que ce soit en matière de surpopulation, anti-épilation, suppression des strates administratives coûteuses (pour vous, bande de cons) et inutiles, défense de la laïcité, etc…

 

Toutes les bonnes idées qui ont été émises ces derniers temps sur ces questions ne sont venues que de nous.

 

« Ils » n’attendent que notre disparition pour retourner à leurs petites affaires. Allez-vous les laisser dormir tranquille alors qu’il y a tant à faire ?

 

Vous croyez que c’est sur Playstation 3 que vous allez sauver le monde, bande de cons ?

 

En ce moment, il se passe des tas de choses (comme le film de Hulot) et nous ne sommes plus là pour réagir. Ces choses ne vont pas dans le bon sens ! Pas plus que l’audience record du Blog de Carla Sarkosy, le prix Nobel de la paix d’Obama (le communiste nord-vietnamien Le Duc Tho avait eu la décence de le refuser en 1973), l’affaire Polanski-Mitterand, les commandos communistes (Poitiers, c’est pas loin de Tarnac), l’arnaque Koh-Lanta…

 

 

Pas de dentifrice ni de savon, mais avec le rasoir ou la crème dépilatoire… Casser leur image ? Une telle arnaque ne cessera que lorsque vous réagirez. Il ne suffit pas de visiter ce Blog, ni même, ce que vous ne faites même pas, laisser des commentaires. Il faut militer !

 

…etc... Ce Blog a démontré depuis le début, que même avec une faible audience, même en dessous de celles de ceux qui nous volent nos idées ; on arrive à faire avancer les choses (même par le biais de ces voleurs ; même si c’est insuffisant, imparfait, quand ce n’est pas déformé). Mais, si il n’y a vraiment aucune participation, si ce n’est pas relayé, si nous ne sommes même plus cités nommément (comme on a pu le voir sur certains Blogs qu’évoquent nos anciens partenaires), si nous ne sommes pas mis en liens, si vous ne créer pas ce qu’ils vous revient de faire sur Facebook en notre faveur, si vous n’êtes même pas capable de dire ce que vous avez dans ce qui vous fait office de cerveau dans les commentaires (et c’est pas d’aujourd’hui puisque cela remonte à une simple question aujourd’hui encore restée sans réponse sur les odeurs en boîte de nuit depuis la suppression de la cigarette en… 2007) ; alors ce n’est vraiment plus la peine de continuer.

 

Une fois de plus, en l’absence de commentaires de votre part sur ce Blog, notamment en réponse aux attaques de la secte du FN, ce Blog ne redémarrera pas.

 

Quand vous commencerez à être moins lâches et à faire preuve d’un minimum de courage (et quel courage il faut avoir, putain, pour se servir d’un clavier), on aura peut-être, quelques raisons de bien vouloir continuer.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article