Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog poilagratter

A côté de la plaque (9)

13 Décembre 2011 , Rédigé par momo Publié dans #Politique

A côté de la plaque (9)

 

 

Des idées pour faire des économies, des idées pour remplir les Caisses ? Ce n’est pas ça qui manque ! Encore faut-il choisir les bonnes… et surtout les justes.

 

Philippe Séguin avant sa mort avait amené la Cour des Comptes à pointer un véritable détournement de fonds publics. Depuis, Sarközy, spécialiste du baissage de froc, a enterrer le dossier ne voulant pas se fâcher avec les syndicats qui le lui rendent bien comme le montre leur mollesse, même à la CGT, alors que la classe ouvrière morfle comme jamais.

Car en effet, il s’agit des syndicats.

Et je parle là-aussi en connaissance de cause. Car cela fait bien 15 ans maintenant que j’ai quitté FO, mais je continue à recevoir régulièrement leur journal.

Peut-être ont-il oublié de ma rayer de leur liste ?

Récemment, j’ai envoyé une demande de renseignements à l’AFOC, leur organisation de consommateurs. La réponse fut immédiate : « La Loi exige d’être adhérent pour cela ».

Même pour un simple renseignement ? Etonnant cette attitude sèche, très à cheval sur la Loi… pour des gens qui la viole impunément.

En effet, les syndicats touchent des subventions des pouvoirs publics. Ces subventions sont fonction du nombre d’adhérents. Problème : les syndicats déclarent le nombre qu’ils veulent et ce nombre n’a JAMAIS été vérifié par l’Etat.

La Cour des Comptes du temps de Philippe Séguin estimait que les syndicats déclaraient plus d’adhérents qu’ils n’en avaient réellement. Cela allait (estimations) de 1,5 à 2 fois plus pour la CGT… à plus de 10 fois plus pour FO. FO, un syndicat truffé de francs-maçons dont on ne dira jamais assez que ce n’est qu’une secte de voleurs, de parasites, de menteurs, d’hypocrites, de traîtres, etc…

Parmi les tactiques utilisées par ces faussaires, ces voleurs, ces fraudeurs, la déclaration de TOUS les nouveaux adhérents… et l’ « oubli » de la radiation des démissionnaires.

L’oubli ? Par pour tout comme on vient de le voir. Pour certaines choses, ces fumiers n’oublient pas de radier les démissionnaires quand il est question de faire leur boulot...

 

Et après, ces derniers s’étonnent de l’effondrement des adhésions, de l’effondrement de la participation aux élections professionnelles, etc…

 

Une chose est sure, je ne regrette pas d’avoir quitter ce tas d’ordures, de parasites, de fainéants, d’apparatchiks.

 

Après tout, on comprend aussi pourquoi Sarko laisse faire. Ça ne lui coûte rien puisque c’est VOTRE pognon, et il profite indirectement (de même que ses potes les patrons) du discrédit qu’entraîne l’attitude de ces pseudos syndicalistes tous aussi pourris que leurs potes politiques.    

 

 

Lorsque nous serons au Pouvoir, les subventions aux syndicats et partis politiques seront supprimées et les sommes détournées devront être rendues avec les intérêts nonobstant les poursuites en pénal (prison) pour détournement de fonds publics.

 

 

PS : au moment même où l’on allait sortir cet article, voilà que le Parisien en sort un sur le même sujet revenant ainsi (un peu) dans notre estime :

 

http://www.leparisien.fr/economie/argent-des-syndicats-pourquoi-le-rapport-a-ete-enterre-13-12-2011-1766340.php

 

http://www.leparisien.fr/economie/argent-des-syndicats-les-huit-dossiers-que-personne-ne-veut-ouvrir-13-12-2011-1766345.php

 

 

Réagissez (si vous connaissez encore la signification de ce mot inconnu des bovins) auprès du journal et de notre Blog : http://www.leparisien.fr/economie/faut-il-mieux-encadrer-l-argent-des-syndicats-12-12-2011-1765091.php

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Didier 13/12/2011 08:33


On pourrait imaginer par exemple la suppression des comités d'entreprises. Ces comités sont payés avec les ressources de l'entreprise, c'est à dire par les
clients.


Il est anormal que les clients payent spécifiquement pour les vacances des salariés d'une entrerprise. Si les salariés ne sont pas assez payés, augmentons les en
toute transparence, mais ne cachons pas une partie de masse salariale sous forme de subvention à telle ou telle activité.


Les clients des entreprises seront gagnants, les salariés pourront librement disposer des sommes que leur employeur peut ou veut leur allouer et la clarté y gagnera
aussi. La rémunération du travail doit être le salaire, c'est plus clair pour tout le monde, et on fera aussi l'économie de beaucoup d'arrangemenst avec la loi et d'une pléthore d'emplois
inutiles au sein des CE. Voila une source d'économie et de clarification.

momo 13/12/2011 11:27



Piste à suivre.


Merci