Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog poilagratter

A côté de la plaque (2)

24 Octobre 2011 , Rédigé par momo Publié dans #Sociétal

A côté de la plaque (2)

 

Les « sluts » (salopes en anglais),

à peine 100 manifestantes pour toute la France.

 

slut-marche-de-salopes-10555662ptbtx 1902 

Non ! … mais oui à l’épilation par contre !

 

Une fois de plus, combien de fois faudra-t-il dire à ces féministes fossiles que ce n’est pas avec ce type de campagne qu’elles obtiendront gain de cause, sans parler du ralliement des mecs.

La seule campagne féministe choc qui soit et qui puisse donner des résultats est la campagne anti-épilation.

 

C’est si compliquer que ça d’arrêter l’épilation, tas de pétasses ?

 

Et ne parlons même pas des contradictions ou des omissions :

 

1.      Contradiction : L’épilation fait des femmes des objets du merchandising capitaliste. Elles prétendent dénoncer cette objetisation… mais s’épilent quand même devenant ainsi des prostituées du Système qu’elles prétendent ne plus vouloir être.

2.      Omission : Le mouvement « slut » est né à Toronto en réponse à un flic qui à rétorquer à une femme en jupe courte venue porté plainte qu’elle s’est fait violée parce qu’elle s’était sapée en jupe courte, en salope.

Pourquoi omission ? Parce que le discours « sluts » omet de dire POURQUOI le flic à dit cela : Par machisme et sexisme disent-t-elles. Pas si sur si l’on constate, au delà de l’islamisme qui n’est que la partie émergée de l’iceberg, ce qui résulte du port du voile : une femme qui se voile est respectable, une fille en mini est une salope bonne à violer. Le flic n’est pas musulman, mais ces féministes là… sont toutes pro-arabe et pro-voile (officiellement et soi-disant anti-raciste)

Omission donc… et encore contradiction !

 

En effet, il n’est pas possible de mettre d’un côté les islamistes et Ben Laden et de l’autre parler d’un Islam soi-disant plus tolérant.

On a là l’exemple typique du cul de sac de ce discours, car si les islamistes, Ben Laden et le voile sont des minoritaires, ils ne sont que la partie émergée de l’iceberg ; et génère ce que l’on peut appeler l’islamisme rampant et qui va au-delà des seuls musulmans. Un jeune qui écoute du rap, se sape en pantalon de zouave et se visse une casquette et des pompes Nike, est un islamisé. Une fille qui s’épile les aisselles est une islamisée. Un flic de religion protestante qui dit à une fille en mini-jupe qu’elle se sape comme une pute et qu’elle ne s’étonne pas de se faire violée (donc qu’elle n’a qu’à porter le voile islamique pour éviter cela), est un islamisé. Un communiste qui fayotte les mollahs et qui ne se rappelle plus que ses anciens bouffaient du cureton en 68 est un islamisé.

Par contre, un bourgeois qui invoque les Droits de l’Homme, la liberté d’expression et la Démocratie pour les islamisés… est un traître et un collabo, notamment s’il exerce un métier d’influence et de manipulation des masses, comme journaliste par exemple. 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article