Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog poilagratter

A côté de la plaque (11)

6 Février 2012 , Rédigé par momo Publié dans #Surpopulation & décroissance

A côté de la plaque (11)

 

La Chine serait LA responsable du manque de nourriture sur la planète selon mon interlocuteur sur RMC lors de la manif DR (http://www.demographie-responsable.org/)

Il arguait que ce pays pillait littéralement les ressources en pêche d’Afrique de l’Ouest et c’est ce qui était la cause de la faim dans ces pays, notamment au Nigeria, et pas la surpopulation.

 

Voilà ce à quoi nous sommes confronté : des gens manifestement très intelligent et instruit (dans son cas, il connaît aussi très bien le problème personnellement étant consultant en Chine où il se rend souvent), et qui n’hésitent pas à utilisé des arguments VRAIS… pour (essayer de) démontrer, de nier plus exactement, ce qu’ils ne veulent pas reconnaître pour tout un tas de raisons liées au tabou (sexuel, mort, religion, philosophique, politique libéral ou communiste, etc…) de la surpopulation.

A contrario, on trouvera plus facilement des gens moins instruit, voir pas du tout, pour admettre d’emblée ce qui est manifestement une évidence.

Cela rappelle la phrase de Diderot qui s’étonnait de voir des illettrés, ce qu’étaient les apôtres et probablement Jésus lui-même, convertir des masses de gens ; alors que des docteurs en théologie n’arrivaient qu’à susciter et accroître le doute avec leurs tentatives de prouver scientifiquement l’existence de Dieu.

 

Car on pourrait rajouter à l’aplomb des arguments de mon interlocuteur que la Chine pille aussi l’Afrique de l’Est, les terres cette fois ; pour y cultiver le soja nécessaire à l’alimentation de ses poulets.

 

Mais tout ceci n’est-il pas finalement l’aveu qu’il y a bien un problème de surpopulation… en Chine ?

Et n’est-il quand même pas fort de café d’en accuser (ce que fait bel et bien indirectement mon interlocuteur) le SEUL PAYS qui fait justement quelque chose contre ce problème (bien que d’une manière fort discutable) ?

 

Car comment peut-on reprocher aux chinois qui essaye de profiter pour la 1ère fois depuis le début de la Révolution Industrielle (que la Chine à découverte presque en même temps que nous avec le semi-colonialisme des Puissances dès le milieu du XIXème siècle rappelons-le) d’un surcroît de pouvoir d’achat enfin bien mérité après tant d’efforts, de guerres et de génocides ? Comment peut-on oser leur reprocher de vouloir mettre un petit morceau de poisson ou de poulet en plus dans leur bol de riz quotidien ?

Pour quelqu’un qui va régulièrement en Chine, je le trouve bien méprisant pour ce peuple admirable à la civilisation bien plus ancienne que la nôtre et immensément riche et instructive.

 

En fait, son argumentation n’est qu’un jeu de vase communiquant (communiquant est (humour) sa profession) : soit on laisse les chinois crever de faim pour que les africains aient à manger, soit on permet aux chinois ce qui précède ce qui provoque une famine qui de toute manière existait déjà bien avant l’arrivée des chinois… parce que les africains étaient déjà trop nombreux depuis pas mal de temps.

Et on est bien placé pour le savoir, en Europe, et en France particulièrement, pour absorber leur excédent de population bien avant que les chinois ne se pointent.

 

Et contrairement à la Chine, l’Afrique ne fait toujours pas encore ce qu’il faut pour aborder dans le bon sens le problème auquel est confronté bien plus l’Afrique que la Chine ; et ça ne fera que s’aggraver pour l’Afrique (et par contrecoup pour l’Europe et la France comme vu plus haut), avec ou sans les chinois.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article