Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

Les patrons doivent payer

13 Janvier 2008 , Rédigé par momo Publié dans #Politique

 

 

 

 

 

 

A l’époque du MP1PM, un tract des plus intéressant avait été édité et distribué aussi bien dans les manifs que dans les boîtes aux lettres.

 

Il n’y eu strictement aucun écho ni la moindre réponse, adhésion, etc…

 

Ce tract n’est pourtant pas passé inaperçu des communistes puisque l’état de guerre avec eux date de cette époque… et de ce tract justement comme on a pu le voir avec le changement total de réaction de leur part à notre égard dans les manifs depuis ce tractage.

 

S’il est parfaitement logique que ces fumiers n’en aient fait aucune publicité, il est par contre incroyable et édifiant que les prolétaires qui l’ont eu en main n’aient pas eu la moindre réaction.

 

 

C’est pourtant clair non ! Dans quelle langue il faut l’écrire bande d’abrutis ? *

 

 

* ces termes s’adressent bien sur uniquement à ceux qui ont eu ce tract.

 

 

Il nous a donc sembler important et utile (pour l’Histoire en tout cas, à défaut d’élever le niveau intellectuel des esclaves volontaires (du patronat) et des manipulés volontaires (des communistes)) de le rééditer au moins sur ce Blog puisque ça ne sert à rien de perdre son temps à le distribuer et à le mettre dans les mains des cons que ça concerne et qui viennent ensuite pleurnicher quand ils sont licenciés.

 

 

Voici ce fameux tract :   

 

                

 

 

 

 

                      LES PATRONS DOIVENT PAYER !

 

 

On entend toujours dans la bouche des leaders de la gauche et de la totalité de l’extrême-gauche, cette sempiternelle phrase : « Les patrons doivent payer ». Chez certains, c’est même devenu une rengaine autant qu’un bourrage de crânes ou un lavage de cerveaux.

 

Problème : payent-ils vraiment ?

 

En fait pas du tout ! Prenons un exemple : un patron est condamné par le tribunal des prud’hommes et un ouvrier obtient gain de cause, le patron doit payer indemnités et amende. Et bien il ne payera rien du tout ! C’est l’entreprise qui payera. De quelle manière ? Oh ! Rassurez-vous ! On ne touchera pas aux bénéfices, aux dividendes des actionnaires, pas plus qu’aux tantièmes des dirigeants, ni non plus à leurs salaires (car ils en touchent aussi, et de bien plus élevés que les ouvriers et employés).

 

 

En fait et dans la réalité, ce sera toujours sur la masse salariale (soit moins d’augmentations ou d’avancement, soit moins d’embauche, soit les 2) que seront prisent indemnités et amendes.

 

En fait et dans la réalité, lorsqu’un patron est condamné, ce sont les autres salariés qui payent.

 

 

Il faut vraiment être un naïf, ou bien un fol, pour croire ce que la gauche et la plus grande partie de l’extrême-gauche disent lorsqu’ils demandent ou exigent que les patrons doivent payer, puis parfois, lorsqu’ils obtiennent gains de cause, affirment que les patrons ont payer et que la lutte sert à quelque chose.

 

 

Cette lutte là ne sert à rien du tout. Si elle servait à quelque chose, cela se saurait et tous les prolétaires voteraient pour eux en bien plus grand nombre.

 

 

Au contraire ! Les travailleurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de cette gauche et de cette fausse extrême-gauche ; et à juste titre, même si nombre d’entres eux ne savent pas toujours exactement pourquoi. C’est le règne du « Tous pourris ». Même si le propos est en déficit d’arguments, le « bon sens populaire » a bien compris que cette gauche et cette fausse extrême-gauche ne défends pas les ouvriers mais leurs privilèges d’apparatchiks. A quelques rares exceptions près, leurs leaders sont tous eux-mêmes des bourgeois.

 

 

Si l’on veut que les patrons payent, il faut d’abord changer les lois bourgeoises que les patrons eux-mêmes ont fait voter. Pour commencer, il faut supprimer la Société Anonyme (SA) et la Société à Responsabilité Limitée (SARL). Cela veut dire que lorsqu’il y a des profits, les patrons se les mettent dans la poche. Eventuellement, mais ce n’est pas une obligation, primes et augmentations de salaires sont distribuées pour récompenser les travailleurs. C’est de plus en plus rare.

 

Par contre, en cas de perte ou de d’amendes, les patrons ne perdent rien comme le dit bien la formule « à Responsabilité Limitée ». C’est les salariés qui sont punis. Cela peut aller jusqu’au licenciement si l’entreprise en devient déficitaire. Le patron ne payera rien du tout !

 

 

Tant que la loi bourgeoise ne sera pas changée et que la responsabilité personnelle gagée sur les biens personnels des patrons, ne sera pas engagée ; c’est pure forfaiture et forfanterie que de dire « les patrons doivent payer ».

 

 

Tout cela n’a rien d’étonnant. Les marxistes sont des patriarcaux comme les bourgeois. La plupart des travailleurs reproduisent à leur échelle, en modèle réduit, le système et les valeurs matérielles et spirituelles de la bourgeoisie. Comment s’étonner donc, de la facilité avec laquelle le prolétariat tombe dans les illusions entretenues par les embaumeurs de Lénine ?

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article