Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

Actualités (40)

18 Décembre 2007 , Rédigé par momo Publié dans #Actualités

Actualités (40)

 

 

 

 

 

 

Grève SNCF du jeudi 13/12 :

 

 

 

 

 

 

Depuis le début de la semaine, les petits sabotages habituels se sont multipliés (retards, suppressions de trains, etc…). Dans le privé, il y aurait eu licenciement sec pour moins que ça des coupables.

Cela fait une bonne décennie que les usagers assistent impuissant à cette guéguerre entre staliniens et trotskistes à la SNCF.

Depuis les grèves de novembre nous assistons cependant à un changement de stratégie de la part des stals. La CGT renonce à tenter de mettre la barre plus haut que SUD. Mieux, la façade syndicale du PCF adopte des positions de plus en plus pro-sarkosistes et décide d’annuler cette grève de façon à mettre en difficulté sa rivale.

Mais ce seront les électeurs (mais peut-on compter sur cette majorité d’ahuris ?) qui auront le dernier mot aux municipales de mars pour porter un coup mortel aux terroristes de la LCR.

 

 

 

Surpopulation :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 réflexions sur cet article :

1.      Encore un aveu indirect que la cause de l’excès de CO2 rejeté dans l’atmosphère est bien du à la surpopulation. Car la raison du déboisement est la mise en culture de nouvelles terres pour nourrir cette surpopulation. Bien évidemment, cela est comme d’habitude passé sous silence. Comme d’habitude il faut lire la presse entre les lignes avec son décodeur (et on ose accuser la Russie d’avoir une presse « aux ordres »).

2.      En faisant de l’Indonésie le 3ème pollueur du monde (en sus d’être aussi comme par hasard le 3ème pays le plus peuplé de la planète), c’est encore une preuve de plus des mensonges des communistes et de leurs alliés qui accusent systématiquement les pays riches d’en être les seuls coupables. A la conférence de Bali réunissant 190 pays dont seuls 57 ont signés le protocole de Kyoto (la plupart des pays du Tiers-monde n’ont pas signé le protocole… et pour cause), c’est une suite de pleurnicheries des pays du Sud qui accusent ceux du Nord d’être les seuls responsables des catastrophes à venir… qui toucheront surtout les pays du Sud qui plus est.

 

 

 

Jusqu’à présent, il n’y a que les pays du Nord qui ont fait des efforts (bien qu’encore très insuffisant). Mais les pays du Nord ne pourront pas sauver la planète à eux seuls. Là-dessus, il faut être très clair ! Et la surpopulation qu’il y a chez eux est, une fois de plus, la principale cause, autant directe qu’indirecte de l’excès de CO2 rejeté dans l’atmosphère.

 

 

 

Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que la moitié des nouvelles terres cultivables enlevées aux forêts ne sont même pas pour des cultures vivrières, mais pour des plantes destinées au marché particulièrement juteux des bio-carburants, la fausse bonne solution : (http ://poilagratter.overmoinsblog.net/articlemoins6778459.html).

Une fausse bonne solution dont les Verts se sont fait les champions dès le début au mépris du principe de précaution et alors qu’aucun test, aucune étude poussée n’avait été faites. Ils sont pourtant pas avares de ce genre de discours lorsqu’il s’agit du nucléaire… mais nous savons que c’est pour des raisons politiques communistes destinées à affaiblir notre puissance militaire.

De même que l’écologie est née dans les communautés hippies, à Woodstock et pas dans les partis politiques ; c’est de la communauté scientifique qu’est née la réaction aux bio-carburants, pas des partis politiques et notamment des Verts qui se sont jetés bille en tête dedans.

Pire, la surpopulation a mis la planète en danger ; en y rajoutant les bio-carburants sur lesquels se jettent les capitalistes des multinationales agro-alimentaires, la catastrophe arrivera encore plus vite que prévu.

 

 

 

Les communistes nous avaient habitué à des dizaines de millions de morts, leurs alliés Verts nous en préparent des centaines.

Mamère et Voynet pires que Staline, Mao et Pol Pot ?

 

 

 

 

 

 

PS :

 

 

 

 

 

 

C’est désormais officiel et c’est la fin d’une hypocrisie qui durait depuis des décennies, le Parti Socialiste Français adhère solennellement à l’économie de marché. Marx, Jaurès & Blum doivent se retourner dans leurs tombes.

Rappelons l’Histoire (en bref). Il y eu la 1ère Internationale qui ne dura pas longtemps suite à la trahison de la Commune de Paris par Marx et l’opposition avec les anarchistes.

Engels (Marx étant mort entre temps) créa donc la 2ème Internationale. Après la mort d’Engels, une opposition surgit entre les partisans de la lutte de classe, les futurs communistes et les partisans de la collaboration de classe avec Jaurès, les futurs socialistes. La 2ème internationale disparu suite à son incapacité à inciter les travailleurs à déserter en 1914. Pire, la plupart de leurs dirigeants rejoignirent l’Union Sacrée (comme en Allemagne) après l’assassinat de Jaurès.

En 1922, communistes et socialistes se séparèrent, les socialistes refusant de se soumettre au Komintern de l’URSS. Cependant, si les socialistes sont partisans de la collaboration de classe, il n’est pas question pour autant d’être capitaliste. Blum restait fondamentalement marxiste.

Après la 2ème guerre mondiale, la SFIO (Section Française de l’Internationale Ouvrière) se retrouve même au pouvoir à plusieurs reprises sous la 4ème République, notamment pour mettre fin à la guerre d’Indochine.

De Gaulle, la 5ème République et la guerre d’Algérie mirent un terme définitif à la SFIO.

Il fallu attendre 1971 pour voir Mitterrand créer le PS. En 1977 se créer le Programme Commun avec le PCF (alors 1er parti de gauche) et les radicaux-socialistes.

C’est le début d’une belle embrouille qui durait encore jusqu’à hier.

1.      Est-ce le PCF qui devient un parti bourgeois en s’alliant avec le PS ?

2.      Où est-ce le PS qui vire à gauche en s’alliant avec le PCF, après des années d’affairismes du Front Pop à Guy Mollet ?

 

 

 

En fait, ce sont les 2 partis qui sont devenus bourgeois. Mais jusqu’à hier, il y avait encore des naïfs pour ne pas vouloir voir ce qui était devenu plus que visible depuis 1983 pour le PS.

Quand au PCF, l’on s’aperçut aussi qu’il était un parti bourgeois. Auparavant, le PC pouvait rompre avec les socialistes sans perdre de députés, (c’était le 1er parti de gauche) personne ne pouvait prouver que l’apparatchikisme était leur seule motivation. Depuis la fin des années 80 c’est devenu une évidence avec l’érosion du score du PCF aux élections : plus le PS virait à droite, plus le PC restait accroché à ses basques pour conserver ses députés.

Quand aux trotskistes, ce qui est drôle c’est de voir LO qui dénonçait le bourgeois Mitterrand depuis le début… rallier le PS juste au moment où ce dernier se reconnaît bourgeois.

 

 

 

Désormais, c’est clair. Il ne reste plus à gauche qu’un seul mouvement anti-capitaliste non communiste : le nôtre !

A vos stylos et chéquiers, camarades !

 

 

 

Chirac l’Africain :

 

 

 

Contrairement à Scipione l’Africano, ce n’est pas pour avoir incité Hannibal et ses numides à retourner en Afrique et l’y vaincre qu’il reçu le surnom d’Africain, mais pour quasiment le contraire.

L’auteur et signataire du texte sur le regroupement familial (patriarcal) restera dans l’Histoire de France comme le dirigeant le pire que ce pays est connu depuis qu’il existe.

Pire que Louis XV qui perdit les Indes et le Québec, pire que les derniers mérovingiens, pire que Charles VII qui vendit Jeanne d’Arc aux bourguignons et même pire que Pétain car Chirac fit venir en France au moins 10 fois plus d’étrangers qu’il n’y en eut en 1940moins44.

Grâce à ce traître qui mérite d’être traduit en Haute Cour (on en a fusillé pour moins que ça), l’Islam est aujourd’hui devenu la 1ère religion de France. Du moins en terme de pratiquants en attendant, vu leur natalité, de l’être en terme de croyants.

Charles Martel doit s’en retourner dans sa tombe !

Les émeutes des banlieues ne sont qu’un début des conséquences quasi insolubles de cette néfaste politique qui risque fort de mettre un terme définitif à 1 500 ans d’Histoire.

La permanence de l’influence de ces autres traîtres que sont les communistes joint à la lâcheté d’une population tout juste capable de se cacher dans leurs caves comme à Villiers-le-Bel et même pas capable, même dans le secret de l’isoloir, de faire preuve de courage ; laisse mal augurer d’une quelconque capacité de réaction de ce peuple qui n’a plus rien à voir avec celui du passé.

 

 

 

Sport :

 

 

 

 

 

 

Pour une fois, ce sera pas « tire sur tout ce qui bouge ! ». Ce n’est pas dans notre habitude d’envoyer des fleurs au pouvoir, mais quand quelque chose va dans le bon sens, c’est être honnête que de le dire.

 

 

 

 

 

 

Voilà donc une décision qui espérons-le ne restera pas un vœux pieux et est conforme à une de nos revendications (point 9 de notre Programme : http://poilagratter.overmoinsblog.net/articlemoins5264933.html).

En effet, comparé à ce qui se fait aux USA, en Russie et depuis peu en Chine, on est vraiment loin du compte en ce qui concerne le sport universitaire (où se trouve le PUC aujourd’hui ?). Cela vaut aussi du sport en entreprise (où se trouve le Red Star aujourd’hui ?). Il n’y a guère que l’Allemagne qui semble faire pire que nous en n’ayant pas su tirer parti des structures issues de la RDA (il est vrai qu’elles furent tellement discréditées par le dopage). Même la Scandinavie fait mieux que nous sans parler du Kenya.

 

 

 

Öskinalschmoldur advernal somotusalni edon* :

 

 

 

 

 

 

*Ne comptez pas sur nous pour commenter ce genre d’actualités.

 

 

 

Pouvoir d’achat :

 

 

 

 

 

 

Après les 30 % de perte du pouvoir d’achat du au passage à l’€, les commerçants ont continués à augmenter les prix en faisant disparaître les pièces cuivres (exemple donné par Bernadette Chirac). Pièces cuivre qui valent pourtant plus cher que les pièces jaunes du Franc. Pendant ce temps les salaires sont restés bloqués.

Si on indexait les salaires sur le prix de la baguette de pain ou du café au comptoir ou du ticket de métro (là encore, c’est l’Etat qui montre le mauvais exemple) , c’est près de 50 % d’augmentation de salaire qu’il faudrait. Si on les indexait sur les loyers ou l’immobilier, ce serait 250 %.

 

 

 

 

 

 

C’est bien sur, sur cette question que Sarko risque de buter, car la petite chanson « travailler plus pour gagner plus », elle a vraiment du mal à passer après des décennies de « travailler plus pour gagner moins ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article