Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

Actualités (34)

5 Novembre 2007 , Rédigé par momo Publié dans #Actualités


Actualités (34)

 

 

Manif contre les violences faites aux femmes :

 

 

Prévue et annoncée (pour ne pas dire publicisée) longtemps à l’avance par les TV hertziennes et la grande presse, cette manif du 28/10 devant l’Hôtel de ville de Paris, pardon ce rassemblement… ne rassembla que 200 personnes, la plupart des bobos en goguettes qui passaient par là par hasard et des touristes étrangers.

 

Cette manif fut organisée par les habituels satellites relais communistes et à l’appel d’Isabelle Adjani (qui n’est même pas venue). Prirent la parole Simone Veil, Anne Hidalgo et Nadine Trintignant (serait-elle là si sa fille n’en avait pas été victime ?). Ne fut pas lu notre lettre ouverte ni même citée.

 

C’est bien la mort définitive du féminisme ! Tout est chasse gardée réservée aux membres du Système qui font barrage face aux gens qu’ils ne reconnaissent pas comme étant des leurs et surtout, tout le monde s’en fout à commencer par les filles elles-mêmes… (AUCUNE de nos lectrices n’a renvoyé la lettre ouverte (http://poilagratter.over-blog.net/article-6988169.html), c’est maintenant confirmé) jusqu’au jour où…

 

 

Argentine

 

 

Contrairement à ce qui se passe ici, vient de là-bas une bonne nouvelle avec l’élection de Cristina Kirchner de la gauche nationale. Un blâme au Parisien qui dans son N° du 29/10 confond Eva (Evita) Perón et Isabel Perón. A ce niveau, une telle nullité en Histoire est inexcusable.

 

 

 

Cristina Kirchner

 

 

Ségolène Royal lui a rendu visite. Espérons qu’elle en retiendra que la Gauche pour revenir au pouvoir, doit combattre autant les communistes internationalistes que les capitalistes mondialistes.

 

C’est justement ce sur quoi repose la gauche nationale argentine... et PàG.

 

 

Humanitaire juteux et dévoyé

 

 

Alors qu’il y en a qui rechigne à cotiser 20 €/an à PàG, à dépenser un timbre poste pour renvoyer une lettre ouverte, y’a des naïfs qui sont prêt à payer 2.400 € pour accueillir un orphelin africain en France.

 

L’objectif final était de 1.000 gosses si les autorités tchadiennes n’avaient pas stoppé net cette opération… soit une rentrée de 2.400.000 € (l’objectif escompté initialement était même de 10.000 gosses).

 

Faudra qu’on nous explique pourquoi y’a des gens qui sont près à claquer des sommes folles pour se faire empapaouter… et ne sont pas capable de dépenser 1/5000ème de cette somme (prix d’un timbre-poste) pour sauver, non pas un seul enfant, mais 150 à 300 femmes (d’après nos estimations) enfermées à vie au lieu d’avoir bénéficié de la légitime défense.

 

Pire, cet organisme n’aurait pas fait grand-chose si des milliers d’internautes n’avaient pas relayé leur discours dans les forums de discussions… en omettant sciemment de relayer le nôtre.

 

 

 

 

Là, ce n’est plus de la naïveté, c’est de la connerie. Quand on vous dit qu’il faut supprimer le Suffrage Universel (point 4 de notre Programme : http://poilagratter.over-blog.net/article-5264933.html).

 

Caractéristique des régimes totalitaires nazis et communistes : la propagande. Elle a déjà fait son œuvre pour emberlificoter nombre de pigeons comme on l’a vu. Mais marque de fabrique manifeste, c’est lorsque le mensonge propagandiste est révélé qu’il montre qui sont ses créateurs (dans le cas présent les communistes). Loin de faire machine arrière, le propagandiste en rajoute une couche, une louche et même toute la soupière ; accuse les révélateurs du mensonge… d’être des menteurs, renverse les rôles, etc… et va même, comme on peut le voir dans le cas présent, appeler à manifester pour défendre les manipulateurs qui se sont fait prendre la main dans le sac… en les présentant comme des victimes.

 

Effectivement, autant les excès du gouvernement tchadien (qui en rajoute aussi un max), que le fait qu’il y ait aussi d’authentiques pigeons parmi les manipulateurs qui se sont faits choper, permet à la propagande communiste de jouer de ce registre dont elle est passée maîtresse : l’amalgame.

 

On peut même dire que cette affaire tombe à pic pour faire la démonstration du « comment ça marche »: un cas d’école !

 

Dernière heure (on en apprend tous les jours !) : on apprend par la presse que la majorité des pigeons sont originaires du 95. Hors le 95 est le siège de PàG, le département où se déroule 50 % de l’activisme de notre Mouvement. Ce qui veut dire qu’il est statistiquement impossible que ces « pigeons » ne soient pas passés, et plus d’une fois, devant nos affiches (relisez le 3ème § de ce chapitre) collées et recollées chaque mois depuis plus de 10 ans (si l’on compte aussi le MP1PM et les Mouvements précédents) sur presque tous les panneaux réservés à cet effet du département (par alternance, chaque panneau est ainsi collé au moins 1 fois/trimestre hors période électorale).

 

Inutile de dire que si les coupables doivent être châtiés, il y a des pigeons qui peuvent difficilement crier leur innocence tellement ils ont fait exprès d’être des pigeons.

 

 

Sur le fond, cette affaire révèle aussi, et surtout, la nouvelle forme de colonialisme européen, communiste cette fois. Après avoir soutenu les mouvements de libération, les communistes, dans leur opposition au néo-colonialisme qui a suivi l’indépendance, ont poursuivi leur implantation en ce servant de l’humanitaire. Problème, l’humanitaire tient un discours dévalorisant pour l’africain toujours considéré comme un sous-homme incapable de s’en sortir sans l’aide du blanc (ce qui explique les réactions du gouvernement tchadien). Aujourd’hui, la politique néo-coloniale s’estompe en même temps que le communisme montre encore ses ravages par le biais des mouvements de libération encore au pouvoir comme au Zimbabwe avec le boucher communiste Robert Mugabe. La perte d’influence communiste dans les autres pays d’Afrique qui en est la conséquence et la disparition du soutien soviétique et cubain, amène donc les communistes français a tenté de prendre le relais en se servant de l’humanitaire. C’est à double effet : d’une part permettre au communisme de reprendre pied en Afrique, d’autre part tenter d’inverser la tendance électorale désastreuse en France en présentant les communistes comme des humanistes.

 

Malheureusement pour eux, le naturel reprend toujours le dessus avec une propension à l’action clandestine de sabotage ancrée dans leurs gênes et l’arrogance, la suffisance, le sentiment d’avoir toujours raison (caractéristique des sectes), le discours moralisateur/accusateur et le bluff comme carte de visite.

 

Aujourd’hui le père blanc jésuite de 1880 est remplacé par le communiste caché derrière sa carte d’ « humanitaire », mais le discours raciste du blanc apportant la bonne parole et les bonnes solutions aux sous-hommes noirs dont on s’étonne ensuite qu’ils ne disent pas merci, est toujours, sur le fond, le même.

 

Feraient mieux de leurs apporter capotes et contraceptifs. Y’aurait moins d’enfants à sauver ! Encore une fois, preuve est faite, que le problème est bien la surpopulation. Surpopulation pas forcément liée à la surnatalité, mais l’aide médicale a fortement fait baissé la mortalité infantile provoquant cette surpopulation. Il faut donc liée cette aide médicale à la contraception pour ne pas rompre le délicat équilibre qui existait depuis des siècle… ce que les « humanitaires » sont en train de faire… pour ensuite en accuser les capitalistes d’en être responsable… avec les instruments habituels de la propagande communiste.

 

 

Aujourd’hui, nous l’avons toujours dit, le racisme le plus dangereux, parce que caché derrière l’humanitaire et même se servant de l’alibi anti-raciste et antifasciste, n’est pas le dernier carré vieillissant lepéniste ; c’est le racisme communiste, le même qui dans les années 30 poussait les ouvriers français à s’en prendre aux immigrés italiens ou polonais… pour ensuite en accuser l’extrême-droite qui ne leur tapait dessus uniquement lorsque ces immigrés l’étaient parce que… communistes fuyant Mussolini et Pilsudski.

 

Le communisme a toujours été ambiguë, et l’est plus que jamais, sur la question du racisme qui n’est rien d’autre pour eux qu’un instrument dont il se servent, dans un sens ou dans un autre, pour combattre et éliminer un adversaire et MANIPULER les masses en faisant appel, psychologie de propagande, aussi bien aux instinct les plus nobles de l’humain… qu’aux plus pires suivant les circonstances du moment.

 

 

Le pire dans cette affaire est qu’à cause de cette association, la force d’interposition internationale est bloquée et pendant ce temps les milices soudanaises vont pouvoir continuer leurs massacres. Le moins que l’on puisse dire est que cette association n’a vraiment pas rendu service aux enfants du Dar-Four d’autant plus que la plupart de ceux qui ont été « capturés » (il n’y a pas d’autre mot) sont tchadiens et même pas orphelins.

 

 

Quand au jugement des membres de l’association, il est bien évident qu’il relève de la Justice tchadienne.

 

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article