Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

Actualités (19)

2 Juillet 2007 , Rédigé par momo Publié dans #Actualités

 

Actualités (19)

 

 

 

Ça fait 20 ans qu’on le dit. Les Verts, c’est une pastèque : vert à l’extérieur, rouge à l’intérieur. C’est maintenant définitivement prouvé avec leur fusion avec le PCF pour constituer un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale.

Comment peut-on osé parler d’écologie quand on est communiste, quand Marx, Engels, Lénine ont écrit en toutes lettres qu’il faut transformer les biens que fournit la Nature pour les rendre assimilables, que cette transformation est une destruction, que ce qui caractérise le matérialisme historique est justement l’éternel combat qui fait l’homme différent de l’animal ; c'est-à-dire ce travail de destruction.

Nous ne le répèterons jamais assez : capitalisme et marxisme, c’est la même chose. Cela repose sur 2 choses :

1.      l’esclavage de l’homme par le travail

2.      la destruction de la Nature

 

 

 

La seule différence comme le soulignait Cornélius Castoriadis est que l’un est un capitalisme privé, l’autre un capitalisme étatique. Point barre !

Et ceci pour en finir définitivement avec ceux qui croient encore que les Verts… c’est de l’écologie ; et ceux qui croient encore que le communisme…. libérera les travailleurs.

 

 

 

RER B

 

 

 

 

On ne va pas pleurer sur les voyageurs qui sont resté bloqué en gare de la Plaine St-Denis suite à un incendie dans le campement rom situé sous le pont. Voilà des années que la préfecture cherche à les expulser et que les communistes s’y opposent. Communistes réélus dans la plupart des communes desservies par cette ligne. Nombre de ces voyageurs ont en outre certainement signé les pétitions des communistes pour empêcher les expulsions ; expulsions rendues nécessaires ne serait-ce que pour des raisons de salubrité (et l’incendie prouve que c’était on ne peut plus justifié). Faut pas venir se plaindre de la pluie lorsque l’on crache en l’air !

Pour les solutions (où plutôt l’absence de solutions) au problème posé par tous ces voyageurs restés en rade, on ne peut que constater que tous les saboteurs communistes qui parasitent la SNCF ne sont pas encore tous partis en retraite. Par ailleurs, le début d’émeute entre ces voyageurs et les CRS en Gare du Nord donne en partie raison aux « jeunes » d’il y a 3 mois. Ce sont les CRS qui cherchaient la bagarre.

 

 

 

Paul & Mique (polémique)

 

 

 

 

Ici, on aime les salopes (référence au « manifeste des 343 salopes » de 1971), mais pas les en. (ceux au sens figuré, bien entendu !).

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article