Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog poilagratter

On ne change pas une équipe qui perd !

20 Juin 2007 , Rédigé par maurice Publié dans #Politique

 

On ne change pas une équipe qui perd !

 

 

 

 

Tel semble être devenue la devise du PS et du PC. Ils n’ont voulu voir dans le message des électeurs qu’une éclaircie qui est loin de faire le beau temps. Il ne s’agissait que d’un avertissement à l’intention de Sarko et comme il n’y avait ni FN (sauf 1), ni LCR ; ce ne pouvait être que par un vote PS qu’il pouvait s’exprimer. Mais sur le fond, le discours et les méthodes qui caractérisent la gauche-caviar restent les mêmes.

2 cas typiques s’en fonds l’écho :

1)      Montreuil (93) : la candidate du PS a reçu l’ordre de s’effacer devant Jean-Pierre Brard alors qu’elle a toutes les chances d’être élue. Mouna Viprey est l’une des rares possibilités du PS de faire élire une candidate issue de l’immigration.

 

 

 

 

 

 

Mais le PS persiste manifestement à ne pas vouloir couper la chaîne du boulet PCF. Brard n’en fait plus parti, certes, mais l’ « apparenté » est loin d’être un dissident (la preuve ? Si le PCF réussi à constituer un groupe parlementaire ; ce sera parce qu’il en fera parti.). Il reste un apparatchik type. En 2002, Mouna s’était maintenue et avait écopé de 2 ans d’exclusion du PS. Cette fois, la rage au cœur, l’économiste d’origine marocaine a choisi de s’écraser… et appelle à l’abstention. Selon le journal le Parisien, les pressions n’ont pas manquées : Bartolone, DSK, Mélenchon. Il ne reste plus à Mouna qu’à rendre sa carte du PS et à nous rejoindre. A quoi ça sert de rester au PS ?

2)      Eaubonne (95) : la candidate du collectif anti-libéral appelle à voter pour… la gauche-caviar. Une décision très pro-libérale, c’est le moins que l’on puisse dire. Il est vrai que cette candidate est membre du PCF (une vieille connaissance, voir l’article « avant le MP1PM ») et prouve par-là même que le Front antilibéral « restreint » de la candidature Buffet n’était qu’une façade pour ne pas dire une arnaque. Une décision qui doit faire très plaisir aux anti-libéraux sincères qui n’approuveront certainement pas une décision qui constitue la réciprocité exclusivement PCF au cas précité. L’antilibéralisme sacrifié aux intérêts de la cuisine électorale apparatchikiste PS-PCF, d’un côté ; la représentation de la France réelle sacrifiée de l’autre pour les mêmes raisons.

 

 

 

Comment donc s’étonner du taux d’abstention record ? L’éclaircie du 2ème tour, le maintien totalement artificiel d’un groupe parlementaire PC ne saurait faire oublier une réalité qui va leur revenir en pleine figure avant peu. On est là pour ça !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article